Analyse

Succursales : 3 raisons de s’ouvrir à la franchise

2009-08-31T11:43:00+02:00

31.08.2009, 


imprimer

Maillage du territoire plus performant, développement à coût réduit et meilleure rentabilité : la franchise gagne les esprits succursalistes.

Pourquoi se développer en franchise ?
Crédits photo : Getty Images
International : 3 raisons de se développer en franchise.

Accélérer le maillage du territoire

Après avoir concentré leurs efforts pendant des années sur l’ouverture d’unités en propre, les enseignes succursalistes développent de plus en plus une partie de leur réseau sous une forme du commerce indépendant organisé (franchise, concession…). But de la manœuvre : accélérer le maillage du territoire national. « Nous créons 15 à 20 nouveaux magasins en propre par an. Cela implique de trouver les emplacements, préparer l’ouverture, recruter le personnel… Sur le plan humain, nous n’avons pas la capacité à en faire davantage », assure Joëlle de Marchi, responsable développement Gifi (environ 300 points de vente détenus en propre et une dizaine de franchisés). Avec la franchise, tout va plus vite puisque la tête de réseau se contente d’apporter une assistance à l’ouverture.


Stéphane Cohen, dirigeant fondateur d' Anacours
Crédits photo : DR
La franchise, moins gourmande en capitaux que la succursale, selon Stéphane Cohen, dirigeant fondateur d' Anacours

Se développer à moindre frais

Cet axe de développement présente aussi l’avantage d’être moins gourmand en capitaux. « Monter une succursale revient à créer une entreprise et génère un coût de l’ordre de 50 000 à 75 000 euros. Tandis qu’avec la franchise, l’investissement se limite au coût de recrutement des partenaires et de développement du réseau, le franchisé finançant lui-même son installation », explique Stéphane Cohen, dirigeant fondateur du réseau de soutien scolaire, aide aux devoirs et cours à domicile Anacours qui prévoit 60 nouvelles agences à l’horizon 2012-2013, pour moitié franchisées. D’autant que l’enseigne peut mutualiser les fonctions supports (marketing, achats, formation, qualité…).


Une meilleure rentabilité

L’expérience le prouve : un point de vente affiche de meilleurs résultats quand il est dirigé par un indépendant plutôt que par un gérant salarié. Après avoir vendu 14 succursales à des entrepreneurs, l’enseigne de location de voitures Avis a ainsi constaté une hausse de 30 à 40 % du chiffre d’affaires de ces unités. « Le franchisé injecte ses deniers dans l’affaire et travaille pour son propre profit. Par conséquent, il s’implique davantage », avance Marcel Sibourg, directeur général du réseau Moulin de Païou, spécialisé dans la boulangerie pâtisserie, composé actuellement de 8 boutiques intégrées et autant de franchises. L’entrepreneur indépendant possède, en outre, une meilleure connaissance du marché local. « Et l’information remonte mieux du terrain », ajoute Marcel Sibourg. Autant de raisons qui expliquent qu’un nombre croissant de réseaux succursalistes se laissent tenter par la franchise.
 

Sommaire
Fiches pro APCE