Transmission savoir-faire

F. Berthouloux (Adventi) : « L’école de formation prépare la transition d’un réseau succursaliste à la franchise »

2009-09-10T16:56:00+02:00

10.09.2009, 


imprimer

Différenciation forte pour une franchise indépendamment de sa notoriété, l’école de formation, conduite par des professionnels, limite les points de déperdition du savoir-faire. Elle fidélise à une enseigne les franchisés comme leurs collaborateurs. Interview de Franck Berthouloux, consultant chez Avdventi Franchise.

F. Berthouloux (Adventi)
Crédits photo : DR
F. Berthouloux (Adventi) : « L’école de formation prépare la transition d’un réseau succursaliste à la franchise »

Pourquoi créer une école de formation ?

Une école de formation s’avère un argument décisif dans le recrutement de franchisés, une activité de plus en plus concurrentielle entre les réseaux. Elle permet une différenciation entre enseignes, indépendante de la notoriété et des coûts engendrés par l’intégration en franchise. De plus, il existe des points de déperdition du savoir-faire : contenu de la formation incomplet ou inadapté à un public néophyte, absence d’outils pour revenir sur des éléments précis, etc. C’est pourquoi il faut codifier la transmission du savoir-faire, à la fois dans le contenu et dans les outils de diffusion. Créer une école de formation est le meilleur moyen d’accompagner les franchisés dans la durée afin de favoriser leur réussite.


Quand la créer ?

Au démarrage d’un réseau de franchise, il faut organiser une formation initiale et la visite régulière d’animateurs en points de vente. Dès la deuxième année d’existence, il devient nécessaire de se pencher sur un plan de formation continue, et donc, une école de formation. En effet, un franchisé met environ trois ans avant de s’approprier un concept et démontrer sa capacité à générer du chiffre d’affaires et de l’activité. Une solide formation initiale conduite par des professionnels permet de raccourcir ce délai. De plus si on lui propose une évolution personnelle, un coaching individualisé, on renforce son sentiment d’appartenance au réseau. C’est le même argument qu’on doit utiliser pour fidéliser les collaborateurs d’un franchisé.


Comment la créer ?

Il y a plusieurs possibilités. L’école de formation peut être créée en interne. Cette solution prépare notamment la transition d’un réseau succursaliste à la franchise. Elle permet, sous certaines conditions, d’obtenir une enveloppe de subvention, par exemple si les franchisés cotisent sur un même département. En fin, l’école de formation peut être externalisée et proposer des contrats de professionnalisation. Dans ce cas, le franchiseur s’engage à intégrer dans son réseau les personnes formées les plus performantes. Un vivier de compétences est ainsi créé à moindre coût. Aujourd’hui pour renforcer ces dispositifs, il faut aussi penser à la formation à distance, l’e-learning, un outil qui se développe et dont les modules sont rendus accessibles à l’ensemble du réseau par un Intranet.


D’autres initiatives de formation ?

Un franchiseur peut également mettre à disposition de ses franchisés une hot line juridique pour renseigner sur le droit social. En cours de formation initiale, il doit organiser des soirées « témoignages » entre franchisés, ou d’autres moments d’échange comme les séminaires. Il faut rester à l’écoute des touches personnelles des franchisés qui sont pertinentes pour le concept. Ce qui permet la nécessaire adaptation permanente de la formation.
 

Sommaire
Fiches pro APCE