Accompagnements extérieur

Franchise et experts : aides incontournables pour votre projet

2009-10-30T15:11:00+02:00

30.10.2009, 


imprimer

Le coût d’un avocat ou d’un expert-comptable s’avère être une valeur dans la création d’entreprise en franchise, un domaine qui ne manque pas de données à exploiter par un œil avisé.


Crédits photo : Shutterstock

Deux professions ressortent du lot : l’expert-comptable et l’avocat.

Experts : une valeur, non un coût

S'adresser à un professionnel de la profession peut apparaître comme superflu. D'autant plus quand son projet paraît particulièrement bien ficelé et que le franchiseur semble avoir répondu positivement à l'ensemble de ses interrogations. Néanmoins, parmi la cohorte des experts disponibles sur ce créneau, deux professions ressortent du lot pour la pertinence qu'ils peuvent apporter à votre projet : l'expert-comptable et l'avocat.


L'expert-comptable

Devenu incontournable, l'expert-comptable peut non seulement valider vos comptes mais surtout intervenir en amont de votre projet. Tout d'abord, lors de la remise du DIP, pour envisager avec vous les dépenses demandées par le franchiseur. Lors de la réalisation de l'étude de marché, il sera également de précieux conseils. Puis, pour monter votre dossier financier et présenter un prévisionnel solide et cohérent à votre banquier. Enfin, à cette étape de la procédure, à quoi bon demander le bilan des trois dernières années à votre franchiseur si vous êtes dans l'incapacité de les lire et surtout de les analyser ? Pour toutes ces raisons, l'expert-comptable est devenu le partenaire numéro un des candidats à la franchise. Toutefois, ses compétences s'arrêtent aux chiffres. Et en amont de votre projet, ses connaissances du monde de la franchise peuvent s'avérer insuffisantes, particulièrement si vous envisagez de vous associer à un jeune réseau qui n'a pas encore fait ses preuves.


L'avocat

S'adresser en amont de votre projet à un avocat ne signifie aucunement une volonté procédurière de votre part. Plutôt un geste de prudence dans un milieu régit légalement par un contrat de franchise. La lecture de votre contrat par un œil habitué et professionnel, à condition de s'adresser à un avocat spécialisé dans le domaine, pourra vous alerter sur des points jugés a priori anodins, mais qui peuvent se révéler capitaux pour l'avenir de votre entreprise.
Un avocat pourra également vous accompagner dans une démarche de réflexion sur la portée de vos engagements : la rentabilité réelle du réseau, l'existence de partenaires bancaires, la négociation de certaines clauses, les contraintes qui peuvent être très lourdes de conséquences, ce que vous êtes prêts à accepter ou non…
Dernier atout majeur des avocats : leur connaissance de toutes les procédures passées et en cours, qui pourront vous alerter quant au réseau que vous souhaitez rejoindre.


Uniquement des spécialistes

La franchise a ses lois, ses règles et ses codes. Mais aussi ses rumeurs, ses « casseroles » et ses mauvaises réputations. Seuls les experts amenés à travailler régulièrement et depuis longtemps sur le terrain pourront vous aiguiller de manière efficace. Le plus grand danger pour un candidat est de n'écouter que la parole de son futur franchiseur, au discours si bien rôdé. Et avant d'estimer s'il est opportun de vous passer d'un expert en franchise pour accompagner votre développement, rapportez le montant de sa prestation au coût global de votre projet. Jugez alors si l'économie réalisée en vaut la chandelle.


Réalisé en collaboration avec Serge Meresse, avocat spécialisé dans la défense des franchisés, et François-Luc Simon, avocat associé gérant du cabinet Simon Associés (une quarantaine d'avocats) et membre du Collège des experts de la FFF.
 

Sommaire
Fiches pro APCE