Prospective

Marchés des services à la personne : les enfants et personnes dépendantes à privilégier

2009-12-16T15:27:00+02:00

16.12.2009, 


imprimer

Avec la hausse de la natalité et l’allongement de la vie, les entreprises de services à la personne ne bénéficieront de ces changements sociologiques qu’à condition de se préoccuper de leurs salariés.


Des marchés à forts potentiels

De nos jours, une famille française sur 5 est monoparentale et 80 % des femmes en âge de travailler ont choisi de rester actives. Alain Bosetti, président du Salon des Services à la Personne et Claire Lanneau, fondatrice de Babychou Services nous expliquent que les métiers de la garde d’enfants et du soutien scolaire devraient exploser dans les années à venir. De même, les marchés de la dépendance vont également connaître une forte croissance : d’ici 2050, le nombre de centenaires devrait être multiplié par 10.


Les salariés avant tout

Pour Alexis Junillon, responsable du développement de l’APEF, le succès des enseignes est corrélé à la valorisation des intervenants. Mise en place de conventions collectives, et renforcement des ressources humaines, recrutement et formation… Didier Château, directeur de Générale des Services, exprime lui aussi l’attention que le franchisé doit porter à ses salariés afin de les fidéliser et d’améliorer la qualité du service.


Avec la collaboration de :
Alexis Junillon, Responsable du développement de l’APEF
Claire Lanneau, Directrice et fondatrice de Babychou Services
Didier Chateau, Directeur de Générale des Services
Patrice Deniau, Président fondateur de Maison et Services
Alain Bosetti, Président du Salon des Services à la Personne


Dossier > Services aux particuliers : réussir en franchise avec peu de moyens

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE