Dossier

La reprise en franchise : une chorégraphie à trois

2011-07-27T16:15:00+02:00

02.09.2009 mis à jour le 27.07.2011, 


imprimer

Evaluation de l’entreprise, transfert de contrat… l’intervention d’une troisième personne dans le jeu habituel implique des difficultés supplémentaires. Entre cédant et franchiseur, le candidat repreneur doit bien comprendre son rôle afin de mener à bien les négociations.

Reprendre une entreprise en réseau
Crédits photo : Getty Images

Repérer les opportunités

Plus chère et plus compliquée que la création d'entreprise, la reprise offre plus de sécurité. Première expérience servant d'exemple, point de vente déjà installé et clientèle d'habitués… Le repreneur d'entreprise a d'entrée de jeu plus de cartes en main pour pouvoir se payer mais les offres de cession sont plus difficiles à trouver.


Qui fait quoi ?

La transmission d'entreprise en franchise implique l'intervention d'une troisième personne dans le processus de cession : le franchiseur. Les jeux de négociation et de persuasion s'en trouvent ainsi perturbés. Reprise du contrat de franchise et évaluation de l'entreprise… le candidat repreneur doit bien maîtriser la répartition des rôles.


Evaluer pour mieux négocier

En visant une franchise, le candidat repreneur doit non seulement effectuer toutes les démarches nécessaires à l'intégration au sein d'un réseau mais aussi effectuer un diagnostic complet de l'entreprise visée. Etude de la rentabilité et passif de l'entreprise, contrat de franchise et bail commercial… une multitude de paramètres sont à prendre en compte pour déterminer la valeur d'une entreprise. Pour mieux négocier, il faut donc savoir s'entourer d'experts et ne pas hésiter à y mettre le prix.
 

Sommaire
Fiches pro APCE