Economie

Remise en forme : un budget de plus en plus conséquent

2009-11-09T15:16:00+02:00

09.11.2009, 


imprimer

Les Français consomment de plus en plus de temps et d'argent pour leur "plaisir". Le secteur s'enrichit et développe la palette de services.

budget
Crédits photo : Getty images

Budget encore « mineur » pour les Français

Entre 14 et 15 millions de Français utilisent les clubs de fitness, en y consacrant en moyenne 5 heures par semaine. Si 70 % des consommateurs déclarent le faire « pour le plaisir », l’intérêt croissant pour les questions de santé devient un facteur de plus en plus déterminant. Le budget alloué reste modeste en comparaison d’autres secteurs (équipement de la personne ou de la maison) : 44 % des Français consacrent plus de 100 euros par an à la pratique du fitness**.


Evolution du marché : de l’amincissement à la « beauté globale »

Aujourd’hui, les enseignes de remise en forme tendent à élargir leur palette de services. Pour le consommateur, il ne s’agit plus seulement de perdre du poids mais de s’occuper de son bien-être général et de son apparence. Ainsi, HyperMinceur propose, outre ses prestations d’amincissement, des services d’épilation ou de bronzage. Une offre qui dépasse le simple amincissement et nécessite d’embaucher du personnel qualifié. Aux franchisés de s’adapter.


Low cost

Crise oblige, le low-cost s’adapte à tous les secteurs économiques, et la remise en forme n’échappe pas à la règle. Ainsi, le groupe HEBE a lancé Fitness Park, un concept de clubs de sport accessibles à tous. Le principe fonctionne, puisque l’enseigne a enregistré 1 200 membres après un mois et demi d'ouverture.
 

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE