Métier

Remise en forme : marché segmenté, basé sur le bien-être

2009-11-09T14:46:00+02:00

09.11.2009, 


imprimer

Le bien-être de ses clients est au cœur des métiers de la remise en forme, qui se déclinent en plusieurs sous-secteurs : sport, diététique, bio, etc. Et le potentiel du marché est encore à peine exploité.

marché basé sur le bien-être
Crédits photo : Getty images

Cœur du métier

Qu’il s’agisse de clubs de sport (Curves, Lady Fitness, Lady Moving, etc.), de centres de « rééducation alimentaire » (Natur House) ou d’instituts de beauté (HyperMinceur, Effea), l’objectif est le même : accompagner, conseiller voire « coacher » un public soucieux de son apparence. Le risque de surpoids et le culte de l’image corporelle devenant des enjeux sociétaux majeurs, il s’agit de répondre aux besoins de consommateurs de plus en plus exigeants et avertis, via des concepts variés : sport, cures, diététique, etc.


Particularités

Même si la tendance est à l’élargissement de l’offre proposée par certaines enseignes, notamment pour résister à une conjoncture économique difficile, le marché de la remise en forme a la particularité d’être segmenté. Concepts uniquement réservés aux femmes, parcours limités dans le temps, enseignes exclusivement dédiées à la diététique, etc. Le franchisé devra faire son choix !


Sous-secteurs

La remise en forme en temps limité et réservée aux femmes est un sous-secteur qui a le vent en poupe. Exploité par des réseaux français (Lady Moving, Lady Fitness, etc.) et internationaux (l’américain Curves), ce concept veut répondre aux nouvelles préoccupations des femmes actives, partagées entre leur emploi et leur vie personnelle. Des clubs de sport et de fitness plus « traditionnels » et mixtes existent également, avec des enseignes comme L’Orange Bleue ou Moving. Par ailleurs, la sensibilisation à la nutrition aidant, plusieurs enseignes se sont spécialisées dans la diététique, à l’image de Natur House, qui fabrique, distribue et conseille ses propres produits. Autre sous-secteur porteur, les « instituts de beauté ». Théraform est une franchise spécialisée dans la plastithérapie, technique consistant à stimuler manuellement certaines zones du corps. HyperMinceur, Effea ou Physiomins sont des concepts de centres de soins dédiés à l’amincissement et au bien-être. Enfin, l’enseigne Aphibio propose des traitements amincissements bio, appuyés par les conseils d’un diététicien.


Un marché en plein boom

Après une période de mauvais résultats, entre 2002 et 2004, le secteur de la remise en forme repart à la hausse. Une étude Ipsos/Form’Expo de 2008 évalue le marché des salles de fitness à 1,27 milliards d’euros.


Un potentiel important

S’il y a plus de centres de remise en forme en Europe qu’aux USA, ils comptent aussi moins d’adhérents. Selon une étude du cabinet Deloitte, menée en 2006 dans le cadre de la convention de l’IHRSA (International Health, Racquet and Sportsclub), la France n’occupe que la douzième position en pourcentage de pénétration de la population (6,3%) sur les 17 pays européens étudiés.

 

 

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE