Tribune libre

Les grandes étapes de la reconversion professionnelle

2018-02-05T12:31:00+02:0005.02.2018, 


imprimer

87 % des salariés considèrent 2018 comme l’année de la remise en question professionnelle. Et vous, êtes-vous tenté par une reconversion professionnelle ? Si vous suivez les 2 ou 3 étapes suivantes, c’est peut-être bien votre avenir qui se joue dès aujourd’hui.


Crédits photo : shutterstock.com

Quand on pense à réorienter sa vie professionnelle, il ne faut pas négliger les étapes fondamentales pour franchir le pas avec sérénité. Certains signes ne trompent pas pourtant : stress, burn-out, manque de reconnaissance, absence de perspectives…Si les critères sont là, il est sans doute temps de prendre les devants.



1. Le tour d'horizon

Avant toute reconversion professionnelle, un tour d’horizon s’impose. L’horizon intérieur tout d’abord...
Pourquoi souhaite-t-on changer ? Est-ce une envie ou un réel besoin ? Pourquoi ne l’a-t-on pas fait avant ? Par peur ? Parce qu’on se sentait vraiment bien avant ? Bien répondre à ces questions, c’est ensuite pouvoir savoir dans quelle direction regarder. Savoir vers quel horizon professionnel on s’oriente. Différentes institutions publiques ou privées existent pour vous accompagner et vous aider à franchir le pas en défiant parfois votre angoisse du changement ou la crainte de ne pas trouver mieux, voire de tomber sur pire !

> Aller plus loin : 10 signes qui montrent qu’il faut faire une reconversion

Pourtant, si les symptômes de mal-être ou d’insatisfaction sont là, il y a peu de chance qu’ils s’estompent et ne pas tenter, c’est se condamner à souffrir alors que le changement ne peut qu’apporter une nouvelle énergie. Cela ne vaut pas dire nécessairement qu’il faille prendre des risques inconsidérés ; s’informer et construire son projet professionnel est essentiel.

2. Formation et changement d'emploi

C’est tout l’objet des formations professionnelles et donc de la formation continue. Plutôt qu’un changement brusque, un changement accompagné avec l’acquisition progressive de nouvelles compétences. C’est en se formant que l’on peut aspirer non seulement à un nouvel emploi mais c’est aussi un lieu de rencontres nouvelles, d’échanges dans un cadre apaisant puisqu’il permet parfois de garder son emploi et son salaire le temps de l’apprentissage.

Le changement d’emploi est alors la conséquence logique d’un processus sans brusquerie et avec de véritables outils adaptés au marché de l’emploi.

3. Création d'entreprise

Tout le monde n’a pas forcément envie de créer son entreprise et de devenir indépendant. Mais si c’est le cas, c’est l’étape finale qui va vous permettre de vous fixer vos propres objectifs professionnels et de consacrer toute votre force de travail à votre projet.

Difficile, la création d’entreprise (ou la reprise d’entreprise en franchise) est aussi l’orientation la plus bénéfique pour apprendre à gérer son quotidien en puisant dans des ressources inattendues. C’est le moment où l’on se challenge soi-même. Ce qui ne veut pas dire ne pas se former au préalable pour ne pas manquer les fondamentaux : analyse de marché, gestion et comptabilité… Dans tous les cas, se lancer, c’est tout simplement prendre sa vie en main. Quel que soit le résultat, l’expérience est un bien inestimable.

Ce texte est publié sous la responsabilité de son auteur. Son contenu n’engage en aucun cas la rédaction des Echos de la franchise.

Régis Taranto, Nouvelle Vie Pro
Crédits photo : Droits réservés
Régis Taranto, Nouvelle Vie Pro.
L’AUTEUR

En quelques mots, Régis Taranto est non seulement rédacteur pour le site Nouvelleviepro.fr, plateforme web dédiée à la reconversion professionnelle, mais aussi scénariste et réalisateur. Ce slasheur travaille actuellement à l’ESCE, en tant que responsable de la communication et de la vie associative, tout en ayant repris des études de philosophie. Il est l’auteur d’un livre "Nous, les enfants de 1972 : De la naissance à l'âge adulte".

>> Consulter toutes les tribunes libres