Tendance

Les Français de plus en plus tentés par l’entrepreneuriat

2016-02-03T07:27:00+02:0003.02.2016, mis à jour le 03.02.2016,


imprimer

Ils seraient 19 millions à souhaiter créer leur entreprise. Une proportion qui atteint un nouveau record cette année.

Entreprendre en 2016
Crédits photo : Shutterstock.com

37 % des Français déclarent vouloir devenir entrepreneur, et parmi eux 34 % envisagent de sauter le pas dans les deux ans, selon un sondage OpinonWay pour UAE-Fondation Le Roch Les Mousquetaires-Salon des Entrepreneurs. En volume, cela représente un vivier de 19 millions de chefs d’entreprises potentiels. Un record quand on sait que le pourcentage d’individus souhaitant entreprendre se situe autour de 25-30 % depuis quinze ans.

Un jeune sur deux

Cette envie d’entreprendre est particulièrement présente chez les jeunes : le sondage révèle en effet que 55 % des 18-24 ans et 56 % des 25-34 ans souhaitent créer leur entreprise. Si 49 % des cadres mais aussi des ouvriers déclarent avoir envie de créer leur entreprise, cette proportion tombe à 25 % chez les inactifs.

L’envie de changer de vie semble constituer un moteur fort : 45 % des personnes intéressées par la création d’entreprise aimeraient en effet monter leur business dans un domaine d’activité complètement différent. Le métier de gérant de maisons d’hôte arrive en tête des souhaits des Français désirant entreprendre (40 %), suivi des professions de commerçants de proximité de type chocolatiers, fromagers, boulangers etc. (27 %) et d’experts-comptables, financiers, consultants etc. (23 %).


Rassurés par la franchise ?

Autant de métiers bien souvent accessibles en franchise. Selon une enquête de la Fédération française de la franchise, publiée en novembre 2015, près de 40 % de ceux qui déclarent vouloir créer leur entreprise envisagent de le faire en franchise. Notamment pour réduire les risques d’échec, car ce modèle entrepreneurial repose sur la reproduction d'un succès avéré, accompagné de la notoriété et du savoir-faire d’une enseigne. Le risque reste en effet l’un des freins les plus importants sur la voie de l’entrepreneuriat : 46 % des Français pensent que le statut d’indépendant n’est pas suffisamment protecteur.

Jennifer Matas