La franchise, un univers majoritairement masculin

2015-03-09T06:00:00+02:0009.03.2015, 


imprimer

En 2014, 60 % des franchisés en France étaient des hommes. Une situation identique à celle de 2013. Détails.

La franchise au féminin
Crédits photo : Shutterstock
Les femmes représentaient 33 % des franchisés en 2004.

L’entrepreneuriat ne fait pas la part belle aux femmes, et la franchise n’échappe pas à la tendance. Toutefois, elle fait mieux : alors que seulement 30 % des créateurs d’entreprise en France sont des femmes (source : Insee), ce pourcentage monte à 40 % dans la franchise. Toutefois, cette tendance stagne, gagnant 7 points en 10 ans, et ce malgré une volonté pressante de la part de nombreux réseaux pour faire évoluer la situation. D’autant que ce chiffre ne distingue pas les franchisées qui ont entrepris seules et celles qui l’ont fait en couple.

Des réseaux en faveur d’une mixité

Quel que soit le secteur d’activité, de nombreuses enseignes plaident pour une mixité plus grande de leur réseau. Ainsi, Esthetic Center, dont la spécialisation dans les instituts de beauté pourrait n’attirer que des candidatures féminines, revendique haut et fort sa parité. Patricia Reyes, chargée du développement de l’enseigne, l’expliquait au micro de Widoobiz et des Echos de la franchise lors du Salon des Entrepreneurs de Paris 2015, concluant : « Le moitié de notre réseau est composé d’hommes ».

Idem du côté des secteurs d’activité réputés masculins, comme l’automobile ou le bâtiment. Dans plusieurs réseaux, les candidatures féminines ne sont pas écartées. Parfois, elles sont même recherchées. D’ailleurs, plusieurs entrepreneures se sont lancées en franchise dans des réseaux tels que Midas, Tryba, Turbo Fonte ou encore Speedy. Sept d’entre elles ont témoigné dans les Echos de la franchise, à l’occasion de la journée de la femme, en 2014.

  • Relire leurs portraits ici

Des accompagnements dédiés

Afin d’aider les femmes à entreprendre davantage, y compris en franchise, plusieurs éléments sont mis en œuvre depuis ces dernières années. A Bordeaux (33) par exemple, le salon Profession’L dédié à la reconversion professionnelle des femmes, notamment dans l’entrepreneuriat, se tient depuis trois ans au mois de mars. Toujours dans le domaine du conseil, la prochaine édition de Franchise Expo propose une conférence sur le thème "Entreprendre au féminin, toutes les clés pour réussir". Celle-ci aura lieu le mercredi 25 mars, à partir de 14 heures.

Côté financement aussi les choses bougent. La fondation PlaNet Finance, spécialisée notamment dans le microfinancement et fondée par Jacques Attali, estime que « 83 % des bénéficiaires du microcrédit sont des femmes. » Les femmes entrepreneures cherchent également des financements via de nouvelles sources, dont fait partie le crowdfunding. Hayat Outahar, président de Femmes entrepreneurs, déclarait en octobre dernier à BFM Business : « C’est très dur pour les femmes de se faire financer », ajoutant que le crowdfunding constituait un recours de plus en plus usité par celles-ci. Une plateforme entièrement dédiée aux femmes a même fait son apparition en fin d’année dernière : MyAnnona.com.

Jennifer Matas