Entreprendre en franchise : se préparer en toute sérénité

2018-03-21T09:28:00+02:0021.03.2018, 


imprimer

Sélection de l’enseigne, rédaction du contrat de franchise, business plan, financement…Autant d’étapes indispensables pour entreprendre et réussir en franchise. Quelques conseils pour avoir une entreprise pérenne.


Crédits photo : shutterstock.com


Bien choisir son enseigne

Pour cadrer la démarche, il est recommandé de sélectionner deux ou trois secteurs d’activité préférentiels. En moyenne, il faut une demi-année pour mener à terme un projet de création d’entreprise en franchise alors pas de précipitation ! Connaissances du secteur, droits d’entrée, coûts d’installation sont des variables à prendre en compte avant de se lancer.

Lorsque le secteur d’activité est identifié, il faut alors choisir le réseau le plus adapté au projet du futur franchisé. Un réseau qui a ouvert au moins deux unités pilotes en propre et en bénéficiaires sur plus de deux années et dont ses points de vente sont implantés dans toute la France, à Paris et en Province par exemple, aura souvent une notoriété plus importante et un concept déjà bien mûri. A contrario, un jeune réseau aura moins de notoriété mais les conditions financières seront plus avantageuses. A chacun donc de savoir s’il préfère rejoindre une aventure qui démarre ou la sécurité d'une enseigne établie.

Partir à la rencontre des réseaux

L’idéal pour faire son choix est d’aller directement rencontrer les enseignes. De nombreux salons existent comme Franchise Expo Paris qui aura lieu du dimanche 25 au mercredi 28 mars 2018 à Paris. C’est l’occasion pour les futurs entrepreneurs de se renseigner sur les modalités de transmission du savoir-faire de chaque enseigne : existence d'un manuel opératoire, durée de la formation initiale selon les franchiseurs, possibilité de formation continue pour le franchisé et ses collaborateurs, accompagnement proposé tout au long du contrat...

Les salons professionnels permettent aussi d'avoir un premier contact avec les franchiseurs, un vrai plus pour entreprendre en franchise. Les contrats de franchise sont longs, environ trois à sept ans renouvelables alors mieux vaut être sûr de la bonne entente !

Etablir un contrat de franchise

Lorsqu’un entrepreneur souhaite se lancer en franchise, il doit établir un contrat avec le franchiseur. Ce dernier s’engage notamment auprès du franchisé (l’entrepreneur), à lui transférer son savoir-faire, lui permettre d’exploiter la marque de son enseigne et lui assurer un accompagnement à la création et au développement de son entreprise en franchise.

Les points essentiels du contrat de franchise

La relation entre le franchiseur et le franchisé est régie par les termes du contrat de franchise qui va décrire notamment les modalités de la mise à disposition des signes distinctifs – la marque et l’enseigne, les modalités de la mise à disposition d’un savoir-faire et celles d’une assistance commerciale et technique. En contrepartie, le franchisé s'engage à verser une contribution directe ou indirecte au franchiseur.

Le contrat de franchise n’est pas obligatoirement fait par écrit mais selon la Loi Doubin, le franchiseur doit communiquer à son futur franchisé des informations pré-contractuelles écrites sous la forme d’un document appelé le DIP.

Monter et financer son projet

Un fois renseigné sur l’enseigne et les modalités contractuelles, il va falloir passer du projet à l’entreprise. En premier lieu, il faut faire une étude de marché. Les candidats à la franchise ont souvent tendance à prendre celle-ci pour une obligation purement formelle. C’est une erreur car l’étude de marché est une étape essentielle dans la création d’une entreprise. Les grands points de cette étude seront notamment de vérifier si le projet de création est viable, de collecter des informations sur le secteur d’activité et le réseau, de faire un business plan et d’estimer notamment son chiffre d’affaires prévisionnel.

Les financements pour créer son entreprise en franchise

Apport personnel, emprunt bancaire, prêt d’honneur…Les moyens de financement d’un projet de franchise sont nombreux. En général, l’apport personnel doit être au minimum de 30% du financement global.

Il existe différents types de crédit pour couvrir l’investissement nécessaire à la création de la franchise. Le futur franchisé devra évaluer notamment les coûts de droit d’entrée, le matériel d’installation et travaux à réaliser, le fonds de commerce, le droit au bail… Il faudra également financer le stock, les frais d’installation et prévoir un minimum de trésorerie. Il est donc recommandé de bien préparer son dossier de financement afin de convaincre les potentiels investisseurs.