Conseils

5 dernières questions à poser avant de se lancer en franchise

2014-08-27T06:00:00+02:0027.08.2014, 


imprimer

Créer son entreprise en franchise, c’est s’engager pour plusieurs années auprès d’un franchiseur et investir des moyens financiers plus ou moins élevés, selon le secteur d’activité et les spécificités de l’enseigne. Ce choix mérite donc d’être mûri. A l’occasion de Franchise Expo 2014 qui s'est tenu à Paris en mars dernier, Camille Despointes, franchiseur de Viens jouer à la Maison, a livré les 5 dernières questions à se poser pour s’assurer qu’il s’agit du bon.

5 dernières questions à se poser avant de se lance
Crédits photo : Shutterstock

Au regard des chiffres moyens observés dans les réseaux de franchise, deux constats : un contrat de franchise dure en moyenne entre 5 et 10 ans et le coût d’une création est supérieur à 50 000 euros dans 78 % des cas*. Comme dans toute création d’entreprise, si vous souhaitez vous lancer en franchise, votre projet doit être mûrement réfléchi. Jusqu’à la signature du contrat avec le franchiseur. Voici cinq questions à se poser avant de se lancer.

1/ Suis-je séduit(e) par le concept ?

Si la majorité des réseaux de franchise cherchent prioritairement des entrepreneurs et non des professionnels de leur métier, il est nécessaire, en revanche, d’avoir une certaine affinité pour l’activité exercée ou le produit vendu. Difficile en effet d’ouvrir une agence de services à la personne lorsque le contact aux autres est difficile. Parallèlement à cela, d’autres questions méritent d’être soulevées, comme : « Le concept est-il innovant ? Original ? S’adapte-t-il à un marché conséquent et pérenne ? Ou encore comment a-t-il évolué depuis sa création », énumère Camille Despointes, fondatrice de Viens Jouer à la Maison, réseau d’ateliers ludiques pour les moins de 10 ans. Le tout étant de vous assurer que vous rejoignez un réseau en adéquation avec votre projet.


2/ Est-ce un bon investissement ?

Lorsque vous rejoindrez un réseau de franchise, vous devrez vous acquitter de droits d’entrée initiaux ainsi que de redevances régulières. Des dépenses qui s’ajoutent aux coûts d’une création d’entreprise classique. Il importe donc de se demander si ces investissements auprès de l’enseigne pour avoir le droit d’utiliser son concept et son savoir-faire en valent la peine. Pour vous guider, un certain nombre d’informations chiffrées doivent être réunies. En plus des données communiquées obligatoirement dans le document d’information précontractuelle (comptes annuels des deux derniers exercices de l’enseigne, dépenses et investissements à engager avant le commencement de l’exploitation en franchise et conditions financières pour rejoindre le réseau), n’hésitez pas à interroger des franchisés en place pour connaître leur chiffre d’affaires moyen et leur retour sur investissement. Prêtez également attention à certaines informations fournies dans le DIP, comme par exemple l’existence ou non d’exclusivités territoriales ou d’approvisionnement.


3/ Serai-je bien accompagné(e) dans mon projet ?

L’un des atouts majeurs de la franchise est l’aide et l’accompagnement apportés par la tête de réseau au nouveau franchisé avant, pendant et tout au long de son activité. En plus d’une formation initiale et d’un manuel opératoire visant la transmission de son savoir-faire, l’enseigne se doit d’être présent pour les membres de son réseau. Cette présence est plus ou moins importante selon la volonté des réseaux. Ainsi, questionnez le franchiseur quant à son degré d’implication, par exemple : « Va-t-il m’aider à trouver un emplacement et à aménager mes locaux ? », « M’accompagnera-t-il pour décrocher un prêt bancaire ?» ou encore « Sera-t-il présent lors de l’ouverture pour me guider ?». Une fois achevez la phase de démarrage de votre activité, le travail du franchiseur n’est pas encore terminé. Questionnez-le donc sur l’assistance qu’il s’engage à vous fournir tout au long du contrat, en termes de reporting ou de formation continue par exemple.

4/ Comment vivent les franchisés au sein du réseau ?

En tant que candidats à l’entrée d’un réseau de franchise, l’avis des franchisés présents et passés vous intéressent, car leur quotidien sera similaire au vôtre, en cas de signature. Le DIP doit fournir la liste des coordonnées des franchisés actuels ainsi que ceux ayant quitté le réseau dans les douze derniers mois. Cette source d’informations est précieuse, n’hésitez pas à avoir recours. Ressenti, satisfaction vis-à-vis du franchiseur, rentabilité, engagement dans la vie du réseau au travers de commissions… Autant de questions auxquelles répondront avec honnêteté les franchisés et qui vous guideront dans votre décision finale.


5/ Le réseau que j’ai choisi a-t-il de l’avenir ?

Une enseigne peut surfer sur un concept à la mode… qui ne le sera plus dans quelques années. Inversement, un réseau peut se positionner sur un secteur attractif mais qui arrive à maturité. Il importe de mettre en perspective le réseau, sa stratégie et l’évolution possible de son concept pour avoir une idée de sa pérennité. « Pour vous aider, conseille Camille Despointes, questionnez le franchiseur sur ses objectifs de développement à court, moyen et long terme, mais aussi sur ses projets d’évolution. »

Dernière étape avant de vous lancer : consulter les conditions de sorties mentionnées dans le contrat de franchise.

*Source : Enquête annuelle de la franchise 2013 (Banque Populaire, FFF)

Jennifer Matas