Tendance

Entreprendre en franchise : les secteurs porteurs en 2017

2017-02-10T09:13:00+02:0010.02.2017, 


imprimer

À quelques semaines de l’ouverture de la grand-messe annuelle de la franchise, au parc des Expositions de Paris, voici une sélection de cinq marchés prometteurs sur lesquels se lancer en 2017.

Secteurs porteurs 2017
Crédits photo : shutterstock.com
Dans quels secteurs entreprendre en franchise ?

Événement incontournable pour tout candidat intéressé par la création ou la reprise d’entreprise en franchise, le salon Franchise Expo ouvre ses portes le 19 mars prochain, à Paris. 530 exposants, dont plus de 400 enseignes qui recrutent dans toute la France, seront présents. L’occasion de faire le point sur les secteurs d’activités qui affichent de belles perspectives pour franchir le pas en 2017.

La restauration rapide retrouve la pêche

Malgré un recul d’activité enregistré par les restaurateurs en 2016 (-4,5 %, selon le syndicat patronal GNI-Synhorcat), plusieurs modèles tirent leur épingle du jeu. Les concepts de restauration rapide low-cost, notamment, mais pas seulement. Les burgers gourmets et certains concepts de pizzas continuent de trouver un large écho auprès des Français. Et ces réseaux ont à cœur de poursuivre leur développement dans l’Hexagone, puisqu’au total, ils seront plusieurs dizaines à représenter la restauration à Franchise Expo, en vue de recruter de nouveaux franchisés.


L’immobilier reste confiant en l’avenir

ERA Immobilier, Guy Hoquet, Century 21, Orpi, Laforêt…, tous ces réseaux d’envergure nationale, voire pour certains internationale, ont enregistré une hausse de leur activité en 2016. Chez ERA, les transactions ont par exemple augmenté de 18 %, pour dépasser les 2 milliards d’euros de volume d’activité. Côté Century 21, le marché immobilier a grimpé de plus de 15 %. Déjà en 2015, l’immobilier s’était révélé être un bon cru. Des performances qui s’expliquent principalement par un contexte favorable avec des taux d’intérêt bas, des conditions d’accès au crédit facilité et des prix dans l’ancien qui restent stables. Pour 2017, les professionnels restent confiants, estimant que les taux n’augmentent pas dans l’immédiat.


Les services aux entreprises grandissent

Avec plus de 3 millions d’entreprises non agricoles existant en France et des créations qui n’en finissent pas d’augmenter – en 2016, 554 000 entreprises ont été créées, en hausse de 6 % par rapport à 2015 (source Insee) –, un large marché s’ouvre aux services aux entreprises. Conscientes de ces opportunités, plusieurs enseignes spécialisées recruteront à Franchise Expo. Parmi elles, Pano Sign’Services, un réseau spécialisé dans la signalétique publicitaire (vitrine, véhicule, réalisation d’enseigne, etc.). L’objectif, à terme : doubler de taille en passant de 100 à 200 agences ouvertes sur le territoire.

Réseau international né aux États-Unis dans les années 1980, Mail Boxes Etc. sera, lui aussi, au parc des Expositions de Paris. Avec la volonté de trouver de nouveaux candidats afin d’ouvrir une quinzaine de nouveaux points de vente cette année.


La beauté minceur garde la forme

Cette année encore, les concepts d’amincissement et de beauté affichent de sérieuses perspectives de croissance. Le Petit Poucet, Dietplus, continue de grandir et affiche désormais un réseau de plus de 140 agences en France pour un chiffre d’affaires en hausse à 11,2 millions d’euros. « Nous ouvrons un centre par semaine », confiait d’ailleurs aux Echos de la franchise Philippe Langhor, dirigeant de cette enseigne spécialisée dans le rééquilibrage alimentaire. Leader sur le marché européen, l’espagnol Naturhouse affiche, lui aussi, de solides ambitions de croissance. « Plus de 80 opportunités existent pour la seule année 2017 », affirme le réseau, qui a fait de la France l’un de ses principaux marchés. Plus de 600 points de vente existent déjà, et une quinzaine de nouveaux espaces ont ouvert sur le seul mois de janvier 2017.


Les cuisinistes gagnent du terrain

Sur un marché du meuble en berne ces dernières années, dominés par trois grands acteurs que sont Ikea, Conforama et But – à eux seuls, ils se partagent 48 % du marché français –, difficile de tirer se démarquer. Les concepts de literie et les cuisinistes sortent, toutefois, du lot. Ces derniers gagnent même du terrain chaque année. En 2016, les spécialistes de la cuisine ont enregistré une croissance moyenne de 5,8 %, contre 3 % au global pour les chaînes généralistes également distributrices de cuisines. Au total, les enseignes spécialisées occupent 12,8 % du marché. Afin d’accompagner cette croissance, plusieurs réseaux tels que Cuisine Plus, Ixina, Socoo’c ou encore Aviva, recrutent de nouveaux franchisés et ouvrent des points de vente aux quatre coins de la France.

Jennifer Matas