Restauration rapide

Wazawok met la cuisine au wok au goût du jour

2012-05-15T10:46:00+02:00

15.05.2012, 


imprimer

Réseau de restaurants spécialistes de la cuisine au wok, Wazawok se développe lentement mais sûrement. Avec sept points de vente à son actif, l’enseigne créée en 2009 table sur cinq ouvertures en 2012.

Wazawok
Crédits photo : Droits réservés

En 2005, Jean-Claude Werth et Jean-Paul Ketterer créent Wokthaï à Strasbourg, un restaurant spécialiste de la cuisine au wok. Quatre ans plus tard, une rencontre avec Franck Riehm et Eric Senet, les fondateurs du groupe alsacien Flam’s, permet l’essor de la jeune enseigne. La marque Wazawok voit le jour, un concept de cuisine au wok spécialisé dans la vente à emporter. « C’est un concept théâtral, une cuisine spectacle à la vue du consommateur, pour un prix acceptable », résume Eric Senet, fondateur et directeur général du groupe Flam’s.

Réseau de partenaires

Un restaurant pilote est créé en 2009, et le premier partenaire s’implante à Mulhouse en 2011. La même année, l’enseigne ouvre à Tours (37) puis à Paris, où le concept est bien accueilli. Le groupe poursuit son développement, et s’est implanté à Saint-Brieuc (22) au début de l’année. Une deuxième ouverture est prévue en juin à Colmar (68), pour un objectif de cinq nouvelles unités en 2012. Entre 5 et 10 ouvertures sont également prévues en 2013. « Les résultats des premiers partenaires sont très bons, indique Eric Senet. A la différence d’autres marchés comme la sandwicherie, Wazawok fonctionne aussi bien le midi que le soir. » Le fondateur de l’enseigne estime qu’il leur faut conquérir rapidement le marché, tout en gardant la maîtrise du développement de Wazawok : « Nous faisons face à la concurrence du secteur de la restauration rapide, mais il n’y a pas d’autre concept positionné sur le wok. C’est l’occasion de prendre le leardership. »

Eric Senet et Franck Riehm
Crédits photo : Droits réservés
Franck Riehm (à gauche) et Eric Senet (à droite), fondateurs du groupe Flam’s

Produits frais et plats équilibrés

Avec un ticket moyen à 7,30 euros, Wazawok se positionne sur le marché de la restauration rapide. « Les Français prennent de moins en moins de temps et veulent dépenser de moins en moins d’argent pour manger, constate Eric Senet. Pour ces deux raisons, le marché de la restauration rapide va continuer à se développer ! » Le concept de Wazawok s’adresse principalement aux jeunes et aux actifs, et surfe sur la vague du sain et de l’équilibré. La cuisine est faite chaque jour à base de produits frais livrés le matin-même, et l’enseigne essaye au maximum de développer ses propres produits : les sauces sont réalisées spécialement pour elle par un traiteur, et elle a développé une gamme de boissons et de desserts. Les nouvelles créations sont testées auprès des clients, dans les restaurants en propre aussi bien que chez les partenaires, avant d’être améliorées puis proposées à l’ensemble du réseau.

Le contrat Wazawok

Type de contrat : partenariat
Droit d’entrée : 20 000 euros
Investissement moyen : 170 000 euros hors pas-de-porte
Surface d’implantation moyenne : 40 m², nécessité de disposer d'un local avec extraction
Apport personnel : 30 % de l’investissement global
Durée du contrat : 5 ans
Redevance mensuelle : 5 % du chiffre d’affaires hors taxes

Formation et assistance

Wazawok s’implante sur des zones de chalandise de 100 000 habitants et plus, dans des zones de passage ou en centre-ville. « Nous recherchons des personnes qui ne sont pas forcément issues du milieu de la restauration, mais qui ont une affinité avec le type de cuisine que nous proposons », explique Eric Senet. Une formation théorique de trois jours au siège, et de quatre jours dans un point de vente de l’enseigne, permet au nouveau partenaire d’apprendre le métier. « Il est formé, et est formé à former », ajoute le fondateur. En effet, si le partenaire doit savoir déléguer, il est indispensable qu’il puisse « woker » en cas de besoin !

Sommaire

Un Dimanche à Paris se lance en franchise à Dubaï

Dans ce secteur
Fiches pro APCE