Communication, publicité

AutocreA, le premier réseau de set de table publicitaire

2011-01-10T12:00:00+02:00

10.01.2011, 


imprimer

Créateur de sets de table publicitaires, Henry Cavelan, entrepreneur rouennais, a lancé sa franchise en mars 2010. Un réseau jeune qui compte déjà cinq franchisés et couvre une quinzaine de villes.

Henry Cavelan, AutocréA
Crédits photo : Droits Réservés
Henry Cavelan, fondateur d'AutocréA.

Un support publicitaire imposé aux lecteurs

Le concept

Février 2003. Henry Cavelan, fondateur de l’agence AutocreA Publicité, déjeune dans une brasserie de Rouen en Seine-Maritime. Devant lui : un set de table vantant les mérites d’une marque d’eau minérale. « Je me suis dit : pourquoi ne pas insérer des encarts publicitaires pour plusieurs annonceurs à la fois », se souvient ce spécialiste de la création et de la commercialisation de supports de communication innovants. « J’ai demandé à parler au patron auquel j’ai proposé un premier modèle dans les 15 jours. Dans l’après-midi, j’ai visité une quinzaine de brasseries et deux semaines plus tard, ma maquette était au point. » L’accueil est bon : chaque mois, Henry Cavelan propose gratuitement aux brasseries rouennaises une nouvelle édition de son set de table avec un horoscope, des jeux et six à huit encarts de publicité locale, pour lesquels les annonceurs paient en moyenne 1 000 à 1 500 euros.


Les raisons du succès

Neuf mois plus tard, le succès est déjà au rendez-vous et AutocreA part à la conquête d’autres villes normandes, dont Le Havre et Caen. Le concept repose sur le principe du « wait marketing » (ou publicité dans les lieux d’attente). « Le set de table est imposé aux lecteurs pendant 30 à 45 minutes, le temps de leur repas. Ils regardent la publicité avant le plat, en attendant le dessert puis en buvant leur café. Il leur est impossible de ne pas la voir », explique Henry Cavelan. Aucun autre support ne peut rivaliser : le nombre de couverts donné aux clients correspond exactement au nombre de personnes qui verra leur pub. « Et grâce au choix des restaurants, nous assurons à nos annonceurs une clientèle haut de gamme, capable de débourser une quinzaine d’euros pour un déjeuner », précise le gérant d’AutocreA. Résultat : près de 500 entreprises font aujourd’hui confiance au set de table publicitaire, diffusé dans 600 brasseries en France.


Le réseau AutocréA en chiffres
Date de création : 2003, lancement en franchise en mars 2010
Nature et durée du contrat : Franchise, 5 ans
Investissement global : 20 000 € dont 9500 € de droit d’entrée
Redevance : 6 % du CA
Redevance publicitaire : 2 % du CA

Couvrir 150 à 200 villes d’ici cinq ans

Le développement en franchise

Fin 2009, AutocreA Publicité gère neuf implantations en propre. Afin de poursuivre son expansion, Henry Cavelan choisit de développer son concept en franchise : « le responsable d’édition franchisé dans sa ville n’a pas besoin d’être motivé tous les matins pour se lever. Il se donne à 100 % car c’est son entreprise. » Le modèle est simple : chaque indépendant couvre deux villes avec une certaine proximité géographique. « Le nombre d’encarts publicitaires étant limité chaque mois, s’occuper de deux agglomérations à la fois permet de générer davantage de chiffre d’affaires », détaille le franchiseur.


Les objectifs

Depuis mars 2010, cinq candidats ont rejoint l’enseigne. Seul critère de sélection : « avoir la fibre commerciale. Rien d’autre ! », martèle Henry Cavelan, qui s’est jusqu’alors entouré de chefs d’entreprise, de commerciaux, de cadres et même d’un patron à la retraite. « Mon premier franchisé a 70 ans. Nous nous sommes rencontrés sur un salon professionnel à Bordeaux. Le concept l’a séduit. Il a signé trois semaines plus tard. » Chaque nouvelle recrue suit au siège une formation de deux à trois jours, au cours de laquelle elle se voit remettre un manuel détaillant le concept, les méthodes de travail… Puis, le franchiseur l’accompagne au moment de l’ouverture. « Je vais avec le franchisé pour vendre le premier encart publicitaire », raconte Henry Cavelan. Une mise en jambe qui a pour but de rassurer les nouveaux entrants. Et la recette fonctionne : un sixième franchisé devrait rejoindre le réseau d’ici la fin de l’année. Dès 2011, Henry Cavelan espère recruter 12 candidats supplémentaires et couvrir d’ici cinq ans entre 150 et 200 villes.

 

Sommaire

Franchise : les nouveaux concepts à suivre

Dans ce secteur
Fiches pro APCE