Evolution centre-ville

Commerces : Metz et Nancy retrouvent leur place au cœur de l’Europe

2009-03-13T09:07:00+02:00

13.03.2009, 


imprimer

En tête des villes recherchées par les enseignes, Metz et Nancy offrent de belles perspectives commerciales, dans des agglomérations en pleine mutation.

Le futur Centre Pompidou-Metz
Crédits photo : Agence Nicolas Michelin & Associés (ANMA) / image : Charles Wallon / Ville de Metz
Proche de la gare de Metz, le futur Centre Pompidou-Metz, devrait changer l'image de la ville.

L’Est, priorité d’implantation pour plus d’un 1 réseau sur 4

Depuis 2007 et l’arrivée du TGV-Est, les villes de l’Est arrivent en tête des préférences exprimées par les enseignes (1), devant l’Ile-de-France et le Sud. Metz et Nancy sont même davantage demandées par les franchiseurs qu’il y a un an, tout comme, dans une moindre mesure, Strasbourg et Mulhouse. Dans leur attrait commercial, les deux capitales économiques de la Lorraine profitent notamment de projets urbains d’envergure, situés au pied de leurs gares SNCF.

Metz change d’image

Metz : le pouvoir vert

La préfecture lorraine souffre encore dans le reste du pays d’une image erronée. Metz, ville grise ? C’est là-bas, au début des années 70 que l’écologie a pris forme urbaine, sous l’impulsion de Roger Klaine et Jean Marie Pelt. En quarante ans, la ville a multiplié par cinq la taille de ses espaces verts. Ils occupent désormais 470 hectares, ce qui est considérable et exemplaire !


Metz, ville industrielle ?

Les premières usines des vallées de l’Orne et de la Fensch, comme du bassin houiller, ont toujours été situées à plus d’une quinzaine de kilomètres. « Le dynamisme industriel rejaillissait sur une ville, commerçante depuis l’époque des Romains, car elle était située sur l’axe historique du sillon rhodanien. Les banquiers lombards étaient même davantage présents dans notre ville qu’à Paris, au début de la Renaissance. Metz continue aujourd’hui d’asseoir une forte attractivité commerciale, relevée dans toutes les études réalisées depuis le Luxembourg et l’Allemagne, et corroborées par l’intérêt des promoteurs immobiliers », souligne Richard Lioger, 1er adjoint au maire de Metz, anthropologue de formation.


Exit les clichés redondants et erronés

Metz, ville de garnison ? L’ancienne place forte a perdu depuis longtemps son positionnement militaire stratégique. « L’agglomération messine possède déjà un potentiel de 350 hectares de friches militaires à urbaniser », note Richard Lioger. Metz, ville froide ? Là, personne ne peut lutter contre les quelques degrés de différence avec le climat parisien.

Des projets urbains, dès la descente du TGV-Est

Situation commerciale en mouvement

La ville changera définitivement d’image avec l’inauguration du Centre Pompidou-Metz, d’un projet urbain mêlant logements, commerces et bureaux, et attenant à la gare. « Dans le quartier de l’Amphithéâtre, du côté des marchands, nous visons un public plus ciblé, avec un positionnement haut de gamme et culturel à 80 % qui existe pour le centre-ville mais pas en zone commerciale. Nous songeons notamment à l’ouverture d’un magasin Apple Store ou à des boutiques de vêtements, même si c’est aux promoteurs immobiliers de dialoguer avec les enseignes. La halle commerciale le long du parvis du Centre Pompidou-Metz devrait être terminée d’ici un ou deux ans », insiste Richard Lioger.


Nancy : la splendeur de Stanislas retrouvée

Depuis vingt ans, le centre-ville de Nancy a s’est profondément embelli. Une mutation concrétisée par la piétonisation réussie de la place Stanislas. Tout a commencé par la canalisation de la Meurthe, à l’Est de la ville. Un morceau de ville entier – soit un cinquième du territoire communal – est né sur d’anciennes friches industrielles, sujettes jusque là aux inondations. Le quartier Rives de Meurthe, toujours en cours d’aménagement, sera l’extrémité d’un axe urbain partant du futur quartier de la gare SNCF (avec un Palais des Congrès) et passant par les plus belles rues commerçantes de Nancy. Les potentiels d’implantation commerciale ne manquent pas dans cette ville universitaire (47 000 étudiants) et extrêmement vivante le soir.


__________
(1) Etudes réalisées par le bimensuel Franchise Magazine (numéro de Novembre-Décembre 2008)

Sommaire
Fiches pro APCE