Trouver un emplacement

Opportunités d'implantation : Marseille diversifie son offre commerciale

2012-05-09T17:00:00+02:00

22.10.2009 mis à jour le 09.05.2012, 


imprimer

La franchise à Marseille est une histoire récente. Longtemps la ville a privilégié le commerce local indépendant. Aujourd’hui les enseignes ont pignon sur rue. Le centre ville réaménagé mais aussi des centres commerciaux en devenir (livrés en 2012-2013) souhaitent accueillir des franchises plutôt positionnées sur le moyen ou le haut
de gamme.

Les Terrasses du Port
Crédits photo : foruminvest
Les terrasses du port, le centre commercial de nouveau quartier Euroméditerranée est en cous de construction

Implantation immédiate

La rue de la République est un emblème du renouveau de Marseille, même si pour l’instant, la moitié des surfaces, soit 200 boutiques, demeurent vides. Cette artère aux façades haussmanniennes rénovées relie le Vieux Port au nouveau pôle d’activités Euroméditerranée. La ligne de tramway, les nouvelles voies de circulation, les trottoirs élargis, les vitrines de magasins colorées lui donnent des airs de capitale. La partie basse de la rue (développée par ANF Immobilier), située entre le Vieux Port et la place Sadi-Carnot, offre des surfaces commerciales de bonne taille, pour des enseignes de prêt-à-porter, des magasins de décoration ou de loisirs. Le deuxième tronçon, allant jusqu’au boulevard des Dames, proposera des commerces de proximité et des services à la personne. Quant à la partie haute de la rue (développée par Atemi), terminant sur la place de la Joliette et à deux pas du nouveau quartier Euroméditerranée, elle devrait accueillir des enseignes de restauration.

Sous la cathédrale, les Voûtes de la Major, dont l’aménagement devrait s’achever d’ici la fin de l’année, sont davantage orientées dans le luxe et le haut-de-gamme. Le Centre Bourse, lui, est en train de s’agrandir. La fin des travaux est prévue d’ici fin 2012, début 2013. Il proposera à terme 76 enseignes, dont les Galeries Lafayette et la Fnac, déjà implantées.


Implantation à 1 ou 2 ans

Les Terrasses du port, projet porté par l’investisseur Forum Invest, constituent une offre commerciale du nouveau quartier Euromediterranée. Ce centre tout en verre et en lumière sera entièrement tourné vers la mer, dans l’enceinte même du Port Autonome, à proximité de la place de la Joliette. Une fois les travaux achevés en 2014, il aura une superficie commerciale de 45 000 m², avec 3 000 places de parkings souterrains. Parmi les enseignes ayant déjà préréservé leur emplacement, on trouve des poids lourds de la distribution (Darty, Decathlon, Monoprix) et des enseignes de prêt-à-porter (H&M, Zara, Levi’s, Celio, Lacoste, Armand Thierry, Esprit, Guess, Camaïeu, Quicksilver). Point d’arrivée pour les croisiéristes, ce complexe commercial est aussi destiné à faire découvrir aux touristes les spécialités de la ville, comme l’enseigne Torréfaction Noailles.
Relais entre les Terrasses du port et la rue de la République, l’immeuble des Docks, ancien bâtiment portuaire réhabilité, va ouvrir son rez-de-chaussée sur le port et la ville en créant 17 000 m² de surface commerciale supplémentaire. L’ouverture aura lieu fin 2013. Son promoteur, Marc Pietri, entend en faire un lieu de vie où cohabiteront les services, la culture, la gastronomie et la détente. Il recherche en particulier des enseignes branchées qui ne se sont pas encore installées en France ou en dehors de Paris, comme Banana Republic.

La Capelette est un centre commercial à l’est de Marseille, en périphérie du centre-ville, qui devrait également ouvrir ses portes en 2014. Ce centre s’intègrera dans un complexe dédié aux loisirs avec le futur Palais de la glace et de la glisse et un multiplex cinéma susceptible d’accueillir 2 840 spectateurs. La Capelette offrira une surface commerciale de 23 000 m² et prévoit des surfaces moyennes, 80 boutiques ainsi qu’un pôle de restauration. Les enseignes recherchées concernent le commerce de proximité et le secteur des loisirs.


Implantation à 3 ou 4 ans

Enfin, au sud de Marseille, le projet de couverture du stade Vélodrome doit offrir une surface commerciale d’environ 25 000 m². Prévu pour 2015-2016, cet espace cherche à attirer des grandes enseignes, jusque-là absentes de cette zone, afin de concurrencer les zones commerciales périphériques, comme celle d’Aubagne, et apporter davantage de commerce de proximité aux habitants. Il comportera également une sorte d’ « OM village », où les commerces seront dédiés aux sports et aux loisirs.

Les réseaux de franchise à Marseille

En 2012, la région PACA compte plus de 5 000 magasins franchisés, soit un peu plus de 10 % des effectifs nationaux. Accueillant 63 sièges sociaux de franchiseurs, le département des Bouches-du-Rhône se positionne quant à lui comme le 4e département de la franchise.
La santé de ces réseaux varie selon les secteurs. Les activités les plus « matures », comme le textile, l’équipement de la maison ou l’hôtellerie ont subi la crise. En revanche, le commerce alimentaire, la restauration rapide, les services aux entreprises et les services à la personne poursuivent leur essor, de même que les secteurs du bio, des économies d’énergie et du développement durable.
Les domaines de la santé, de la beauté et du bien-être, les loisirs, les commerces alimentaires, la mode et la décoration sont particulièrement bien représentés dans le département, avec des enseignes telles que Jeff de Bruges, Beauty Success, Speedy, Easy Cash ou Ucar Location. Les petits supermarchés de proximité sont également en fort développement à Marseille, avec Casino Shopping, Carrefour City et Contact, Simply Market, Daily Monop…

Sommaire
Fiches pro APCE