Interview

P. de Saintignon (Lille) : « Encourager l’installation de grandes entreprises dans les quartiers périphériques »

2009-10-22T16:36:00+02:00

22.10.2009, 


imprimer

Plébiscitée par les chefs d’entreprise, la capitale des Flandres a assis son dynamisme sur des projets de développement économique de grande envergure qui la font rayonner au cœur de l’Europe du Nord. Interview de Pierre de Saintignon, premier adjoint au maire de Lille en charge du développement économique.

Pierre de Saintignon, mairie de Lille
Crédits photo : Ville de Lille
Pierre de Saintignon, premier adjoint à la mairie de Lille en charge du développement économique.

Lille, ville française préférée des entrepreneurs. Comment expliquez-vous ce succès ? Il y a 8 ans, Lille était parmi les dernières villes où l’on avait envie de créer son entreprise. Aujourd’hui la tendance s’est inversée. Entre janvier et mai, le nombre de créations a augmenté de 51,5 % par rapport à 2008. Pour atteindre cet objectif, la ville associe les forces des services économiques de la mairie mais aussi de la CCI Grand-Lille et du GAEL, pour ne citer qu’eux. Aujourd’hui, elle compte 45 000 entreprises employant 500 000 salariés et a créé en 10 ans, 45 000 emplois.


Quels sont les axes de développement de l’activité économique ?
La culture, le commerce, l’enseignement, le logement…. Si les commerces du centre-ville sont montés en gamme, c’est grâce à la campagne de rénovation entreprise sous Pierre Mauroy. Notre stratégie est également d’encourager l’installation de grandes entreprises dans les quartiers périphériques. Pour preuve, Décathlon et la création à Lille Sud d’une usine de chaussures ou encore le groupe pharmaceutique Bayer Schering, qui vient d’inaugurer son siège au sein d’Eurasanté et qui emploie déjà 330 salariés. Lille a également créé 5 pôles d’activités d’excellence. Parmi, Eurasanté qui regroupe les plus grands laboratoires et unités de recherche notamment dans le domaine de la génétique ou encore Euratechnologies où siègent déjà Microsoft et Cap Gemini. Ici, nous allons passer de 33 000 m² à 150 000 m², créer 20 entreprises par an pendant 6 ans et devenir le champion d’Europe du logiciel.


La population lilloise, un atout majeur ?
Depuis 10 ans, Lille a accueilli 14 000 nouveaux habitants. Une population attirée par les nombreuses entreprises que se créent ici, des cadres dynamiques au fort pouvoir d’achat et beaucoup de jeunes. Le Nord-Pas de Calais est en effet la région la plus jeune de France. 38 % de la population ont moins de 25 ans. Il est vrai que Lille Métropole compte 100 000 étudiants dont 29 000 ont fait le choix d’habiter en ville. Côté cursus, les grandes écoles sont là, de l’Ensam à France Telecom en passant par l’IEP. Lille arrive également au premier rang en matière d’enseignement supérieur du commerce et forme 8 % des ingénieurs français.


Et la culture dans tout ça ?
C’est une locomotive. Surtout depuis que Lille a été sacrée « capitale européenne de la culture » en 2004. Nous avons reçu 9 millions de visiteurs et fait la une de 980 grands magazines internationaux. Depuis tous les deux ans, nous fêtons Lille 3000, un évènement qui pendant quatre mois met en avant un pays. Rendez-vous en 2012 maintenant sur la thématique « Fanstastic ». D’ici là et pour satisfaire les 425 000 touristes qui viennent chaque année mais aussi les habitants de la région, nous proposerons expositions et spectacles.

Sommaire
Fiches pro APCE