En bref

Franchises : les grandes étapes d’une levée de fonds

2009-09-30T16:25:00+02:00

30.09.2009, 


imprimer

Des besoins de financement d’un réseau à la rédaction des actes juridiques, la procédure de levée des fonds dure au moins un an.

Etapes d'une levée de fonds
Crédits photo : Getty Images
Les principales étapes d'une levée de fonds

Les grandes étapes d’une levée de fonds :

 
- Chiffrer les besoins de financement de votre entreprise et déterminer le pourcentage de capital que vous êtes disposé à céder,
- Faire l’état, avec l’aide de conseils vos habituels (experts-comptables, avocats…), des forces et faiblesses de votre réseau, de ses opportunités et des risques,
- Estimer la valeur de l’entreprise en tenant compte des éléments spécifiques à la franchise : la marque, le savoir-faire, les contrats…,
- Elaborer un business plan et un document d e synthèse (présentation de la société, du réseau et de son marché, de son projet, de ses besoins de financement et du schéma d’investissement envisagé),
- Sélectionner les investisseurs potentiels en fonction de leur positionnement (stade de développement des entreprises accompagnées, ticket moyen investi…),
- Envoyer le document de synthèse aux investisseurs sélectionnés,
- Organiser des entretiens individuels avec les investisseurs intéressés afin de faire connaissance et de discuter plus en détail du projet.

 

Frédéric Liotard, réseau Prospactive
Crédits photo : DR
Frédéric Liotard, créateur du réseau Prospactive.

A ce stade du processus, les investisseurs désireux d’approfondir votre dossier vont procéder à une analyse sur papier puis sur site dans le cadre d’un accord de confidentialité. Ils mandatent généralement des experts chargés de mener des audits poussés dans tous les domaines : financier, juridique, commercial, organisationnel, humain… Ils vont également visiter quelques succursales et unités franchisées.
Les fonds qui jugent toujours le dossier digne d’intérêt vont alors remettre au franchiseur une lettre d’intention marquant leur volonté de poursuivre les négociations. Celle-ci contient le montant des capitaux injectés, la valorisation du réseau ainsi que les principales conditions d’entrée et de sortie du capital.

Le franchiseur doit ensuite choisir le ou les fonds avec lesquels ils souhaitent poursuivre les négociations. Lorsque les parties se sont entendues sur les conditions du deal, c’est la dernière ligne droite : la rédaction des actes juridiques. Outre des nouveaux statuts, le franchiseur et ses partenaires financiers vont établir un pacte d’actionnaires définissant les règles de fonctionnement mutuel, les objectifs de performance, les modalités de sortie du capital et de cession d es titres…

Sommaire
Fiches pro APCE