Dossier

Franchises, groupements : comment se lancer à l’international

2011-08-18T16:13:00+02:00

03.09.2009 mis à jour le 18.08.2011, 


imprimer

Opportunités d’implantation, adaptation d’un concept, organisation des moyens humains, mode de développement… Découvrez comment les réseaux investissent l’international.


Crédits photo : DR

Une compétitivité par essence

Avec 29 % des réseaux nationaux présents à l’international (soit près de 430 en tout), la franchise compte plus de 16 000 points de vente sur les cinq continents. Si les enseignes portent notamment l’image de marque de la France dans les domaines du textile, du luxe et de la restauration, elles disposent par essence, à travers leur codification du savoir-faire, la compétitivité pour conquérir de nouveaux territoires ; notamment à l’étranger. A partir de 50 points de vente, il devient même nécessaire, pour un réseau, d’élaborer une stratégie d’extension à l’international.


Moyens dédiés

Cette alternative à un marché français parfois saturé nécessite des moyens dédiés, à la fois humains et logistiques. Franchise directe, joint venture, master franchise… les voies de l’internationalisation sont multiples, mais commencent de préférence par l’ouverture d’un site pilote détenu en propre. Quant aux groupements, dont le fonctionnement est différent de la franchise, ils ont trois raisons majeures de se développer à l’international : gagner du pouvoir d’achat pour leurs clients, lutter contre les grands groupes succursalistes et créer des synergies à la vente.

A travers notre dossier, découvrez comment les réseaux français investissent l’international, tout en bénéficiant de retombées positives de cette stratégie sur le territoire national.

 

Sommaire
Fiches pro APCE