Réseaux

Hôtellerie : deux groupes hégémoniques

2012-09-27T09:09:00+02:0030.12.2009, mis à jour le 27.09.2012,


imprimer

Deux grands groupes se taillent la part du lion. Accor et Louvre Hotels Group rassemblent à eux deux près de 75 % des établissements des chaînes intégrées. Des chaînes étrangères, comme Choice Hotels, cherchent également à renforcer leur présence en France.

Deux grands groupes
Crédits photo : Getty Images
Deux grands groupes se taillent la part du lion.

Deux leaders incontestés


Le Groupe Accor

Via ses différentes enseignes, le groupe Accor domine le marché français avec plus de 47 %1 des hôtels des chaînes intégrées (voir 2ème encart). Il possède un portefeuille de marques uniques couvrant tous les segments de marché, du luxe à l’économique : Novotel créée en 1967, Ibis en 1974, Mercure et Sofitel reprises respectivement en 1975 et 1980, HotelF1 (ex Formule 1) lancée en 1985, Etap Hotel en 1991, All Seasons et Pullman en 2007, MGallery en 2008 et Suite Novotel en 2010. Au total, le groupe compte plus de 4 400 hôtels et 530 000 chambres dans 92 pays. Le réseau de franchisés propriétaires et exploitants représente 806 hôtels français, soit plus de la moitié de son parc hôtelier national. Le groupe s’est fixé un objectif de 50 ouvertures pour l’année en cours. En guise d’instance de dialogue, le groupe a créé la Fédération des franchisés Accor, la FFA. En complément des associations des enseignes Accor, elle permet aux franchisés de participer pleinement au processus de décision et de discuter sur les thèmes communs à toutes les marques.

Refonte du segment économique

Accor revoit l’organisation de son segment économique en réunissant dans le groupe Ibis les réseaux All Seasons et Etap Hotel. Les deux marques évolueront, début 2013, sous Ibis Styles et Ibis Budget. En Amérique du Nord, Accor a cédé dans le courant de l’année 2012 ses marques « lowcost », Motel 6 et Studio 6, jugées insuffisamment performantes.


Louvre Hotels Group

Louvre Hotels Group arrive second en France et en Europe, derrière Accor, avec sept marques : Kyriad créée en 2000, Kyriad Prestige en 2003, Campanile en 1976, Première Classe en 1989 et Golden Tulip, Tulip Inn et Royal Tulip en 2009. En France, le groupe représente 26,6 % des hôtels des chaînes intégrées. Son développement en 2011 a été le plus important dans l’Hexagone avec une offre supplémentaire de 21 hôtels, contre 15 pour Accor. L’année 2012 s’annonce positive puisque 39 établissements ont ouvert dans le monde au premier semestre. L’objectif pour l’année en cours d’ouvrir 76 nouveaux hôtels, dont 25 en France, devrait ainsi être dépassé si le rythme se maintient.


Des opérateurs plus « modestes »

De nombreux réseaux, de création plus ou moins récente, gravitent autour de ces deux mastodontes. Choice Hotels International, né d’une petite chaîne d’hôtels aux Etats-Unis dans les années 1930, est présent en France via les enseignes Comfort (2 et 3 étoiles), Quality (3 et 4 étoiles) et Clarion (4 et 5 étoiles). Sa présence en Europe est plutôt limitée : le groupe compte 413 établissements sur le vieux continent, dont 133 en France, quand son parc en totalise 6 178 dans le monde. Choice Hotels souhaite toutefois renforcer sa présence en Europe, en doublant dans les cinq à six ans le nombre de ses hôtels, et annonce 25 nouvelles unités en 2012 dans l’Hexagone.


Ouvert depuis 2011 à la franchise, B&B Hôtels compte 12 établissements en franchise et s’est fixé un objectif d’une trentaine d’ouvertures par an, dont 10 à 15 succursales. Sur l’année 2011, B&B Hôtels a été l’un des réseaux les plus dynamiques avec 10 unités supplémentaires. La chaîne Balladins, créée en 1985 par le groupe Dynamique Hotels Management, comptait 114 hôtels en France en janvier 2012 et Akena, créée en 1992, en regroupait 24 unités. Peu répandu en France avec seulement six hôtels, Marriot se développe plus particulièrement dans les pays émergents. Du côté des chaînes volontaires (voir encart), Best Western et Fasthôtel passent respectivement de 304 à 313 unités et de 65 à 68 unités entre 2011 et 2012. Logis perd de son côté 137 hôtels mais reste très présent en France avec 2 487 établissements en 2012.

Chaînes volontaires et chaînes intégrées
  • Les chaînes volontaires regroupent exclusivement des hôteliers indépendants, chacun maître de son établissement. Les contraintes vis-à-vis de l’enseigne sont très faibles. Un contrat d’affiliation est signé entre les adhérents et la chaîne, et peut être facilement résilié.
  • Les contrats de franchises se retrouvent au sein des chaînes intégrées, qui se développent également en succursales. Les contraintes y sont plus importantes mais l’impact commercial est supérieur, avec un taux d’occupation plus élevé que celui des indépendants isolés, à établissement comparable.

________
1 Source : « Panorama sur les chaînes hôtelières intégrées (2012) » - Coach Omnium
 

Fiches pro APCE