Quelles sont les démarches d’ouverture d’une franchise ?

Si l’Europe s’impose comme étant le premier continent en termes de franchises à l’international, la France trône sur la première place en termes de réseaux, affichant fièrement la troisième position mondiale. L’ouverture d’une franchise représente une aventure fructueuse tant pour le franchisé que pour le franchiseur, expliquant ainsi un intérêt en perpétuelle croissance auprès des entrepreneurs.

Définition de la franchise

De façon simplifiée, une franchise d’entreprise se définit par le droit d’exploiter une marque existante. La franchise représente alors un accord établi entre deux professionnels indépendants, le franchiseur (propriétaire de la marque et de son savoir-faire transmissible), et le franchisé (entrepreneur possédant toutes les qualités d’un chef d’entreprise). Le candidat à la franchise pourra alors jouir de la notoriété de cette enseigne, en contrepartie du versement d’une compensation directe ou indirecte au franchiseur.

Les tenants et aboutissants d’une franchise

Avant de se lancer dans l’ouverture d’une franchise, il est primordial de prendre connaissance de tous les tenants et aboutissants régissant cette dernière. Pour trouver l’ensemble de ces informations, il est nécessaire de se référer au DIP ou Document d’Information Précontractuel de la franchise concernée. Selon la loi Doubin, le franchiseur est dans l’obligation de remettre ces informations spécifiques au futur franchisé, 21 jours minimum avant la date prévue de signature.

Le DIP regorge d’informations encadrées et codifiées qui comporteront un certain nombre d’éléments tels que l’adresse du siège social, la nature des activités, les principales domiciliations bancaires, le numéro du registre de la chambre des métiers (ou du registre du commerce selon les cas), les modalités prévues de cessation, etc.

Tout au long de la validité du contrat de franchise, le franchiseur est tenu à certains devoirs prévus par la loi (on parle alors de manière légale), mais aussi par son contrat (de manière contractuelle). Il aura alors pour obligation de céder sa marque (c’est-à-dire tous les signes distinctifs de l’enseigne), de transmettre son savoir-faire et son concept (outils pédagogiques, manuel opératoire, ..), et de fournir une assistance technique et commerciale continuelle.

Les contrats de franchise : Qui en proposent ? Quelles sont les différences ?

En termes de secteur d’activités, les candidats à la franchise auront un choix considérable. Parmi les plus populaires réseaux de franchise, nous retrouvons :

  • Les franchises alimentaires (principalement la restauration rapide ou street food)
  • Les franchises de magasin
  • Les franchises services aux particuliers
  • Les franchises Immobilières

D’autres domaines vous proposeront de collaborer à leur côté :

  • Les franchises Loisirs et Cultures
  • Les franchises Technologie – Informatique
  • Les franchises Auto-Moto-Bateau
  • Les franchises Décoration-Meuble
  • Les franchises Textile-Mode
  • Les franchises du Bâtiment
  • Les franchises Écologie-Environnement
  • Les franchises Santé-Beauté-Forme
  • Les franchises de l’Habitat

En fonction de l’activité exercée, le contrat de franchise présentera des différences significatives. Il est alors possible de classer ces derniers en trois catégories principales :

  • Le contrat de franchise de production
  • Le contrat de franchise de distribution
  • Le contrat de franchise de services à la personne

Alors que le contrat de franchise de production autorisera au franchisé de profiter du savoir-faire du franchiseur dans l’élaboration d’un produit type en vu d’être commercialisé avec le nom de la marque, le contrat de franchise de distribution offrira au franchisé la permission de distribuer une gamme de produits plus importante, toujours présentée sous l’enseigne du franchiseur.

Le concept de franchise de services est d’autant plus différent, car il ne s’agit pas ici de vente de produits à proprement parler. En signant ce document, à savoir le contrat de franchise de services, le franchiseur offre la possibilité au franchisé de commercialiser ses services à son nom.

Les étapes à réaliser pour ouvrir une franchise

Lorsque l’on s’apprête à se lancer dans l’ouverture concrète d’une franchise, il est nécessaire d’avoir en sa possession un projet basé sur des fondements solides et réfléchis. Il est intéressant pour le franchisé d’en connaître au préalable toutes les étapes. Ces dernières sont généralement au nombre de 10, réalisées dans une moyenne de 18 mois.

  • Comprendre le concept de franchise et réaliser un bilan de compétences

La première étape à réaliser lorsque l’on souhaite débuter dans l’aventure de la franchise est de se pencher sur la définition même de celle-ci. Il est impératif d’en connaître tous les grands principes ainsi que les détails les plus rigoureux pour débuter un projet dans des conditions optimales. Précisons que la franchise représente un modèle de développement en réseau d’une marque, reposant sur un contrat de franchise signé entre deux entrepreneurs indépendants juridiquement et financièrement.

Une fois le concept bien assimilé, le candidat s’intéressera à sa propre position. Possède-t-il les compétences fondamentales à un tel poste ? Profite-t-il d’une capacité financière suffisamment solide ? A-t-il les motivations nécessaires ? Pour se donner toutes les chances de mener à bien son projet, le candidat devra prendre en considération tous les aspects de ce dernier. Cela lui permettra de cerner ses forces et ses faiblesses, et de découvrir d’éventuels freins, demandant alors davantage de réflexion sur la question d’une ouverture.

  • Choisir le secteur d’activité

En matière de secteur d’activité, les possibilités sont nombreuses. Certaines enseignes vous proposeront de travailler dans la restauration, d’autres dans l’habitat, l’alimentaire, voire même, dans les prestations de services. Le premier réflexe qu’aura le candidat sera de s’orienter vers un domaine dans lequel il possède de grandes compétences. Cependant, d’autres éléments seront également à prendre en considération. Il faut avant tout se fier au budget alloué pour ce projet, sachant que certaines activités peuvent demander des investissements importants. D’autre part, il sera essentiel d’analyser l’état du marché, la pertinence du projet, ainsi que les impératifs que celui-ci impliquera au quotidien.

  • Réaliser une analyse de marché

Une fois le secteur d’activité sélectionné, il sera nécessaire d’entreprendre une étude de marché. Cette analyse vous permettra de mieux appréhender les besoins de votre zone géographique, tout en évaluant stratégiquement la concurrence déjà implantée. De manière à réaliser une étude de marché fiable et complète, des cabinets spécialisés se tiennent à disposition des futurs franchisés.

  • Sélectionner le franchiseur

Après avoir sélectionné votre secteur d’activité, définit votre budget, et pris connaissance des opportunités, le candidat devra choisir une franchise. Renseignez-vous sur les différentes caractéristiques du franchiseur, à savoir l’originalité de son concept, sa rentabilité, sa disponibilité, ainsi que sa pertinence.

  • Établir un bilan prévisionnel

Pour pouvoir se lancer dans l’ouverture d’une franchise, il faut penser finance. C’est pourquoi la rédaction d’un business plan incluant un bilan prévisionnel détaillé sera vivement conseillée. Le candidat utilisera alors les données inscrites dans le DIP pour réaliser ce dernier, l’essentiel étant au minimum de respecter le seuil de rentabilité (on parle alors de l’hypothèse basse). Ce prévisionnel est au cœur de votre projet de création de franchise, il est donc vivement recommandé de l’élaborer à l’aide de professionnels spécialisés dans ce domaine.

  • Rechercher son plan de financement

Afin d’optimiser vos chances de concrétisation de projet, les franchiseurs vous demanderont d’apporter un minimum de 30% de l’investissement global en apport personnel. Pour obtenir le reste de ce budget, sollicitez les banques, les organismes et autres associations d’aide à la création d’entreprise.

  • Trouver le futur local professionnel 

La recherche de votre local professionnel ne pourra se faire qu’une fois toutes les précédentes étapes réalisées. Bien évidemment, rien n’empêchera une recherche préalable afin de trouver la meilleure localisation. Le candidat, lors de la visite, évaluera les qualités et les contraintes du local en question. En fonction de l’activité à venir, les besoins ne seront évidemment pas les mêmes, c’est pourquoi l’implantation de votre future structure professionnelle importe à ce point.

  • Choisir son statut juridique

Le choix du statut juridique demandera une attention particulière. Les possibilités seront nombreuses à ce sujet, mais les répercussions de certains statuts pourront engendrer de lourdes conséquences. Votre statut dépendra de vos conditions, à savoir si l’ouverture de votre entreprise se fera de façon autonome ou à plusieurs, tout en prenant en considération le montant des investissements consenti. Par vous-même ou avec l’aide d’un expert juridique, le franchisé choisira donc le statut de son entreprise.

  • Signer le contrat de franchise

L’élaboration du contrat de franchise n’est soumise à aucune réglementation spécifique, à l’inverse du DIP. Le contrat de franchise contient les règles de droit commun, de jurisprudences connues ainsi que certains textes de droit européen et de droit de la concurrence. Toutes les autres formulations sont libres. Afin de lui conférer un caractère irréfutable, certains franchiseurs ou franchisés ont recours aux services d’experts juridiques. Il ne vous restera alors plus qu’à entreprendre la signature du contrat.

  • Officialiser l’ouverture de sa franchise

L’étape ultime de votre projet, la concrétisation de votre franchise. S’en suivront formations, aménagement du point de vente, communication, recrutement du personnel si besoin. Tout au long du contrat de franchise, le franchisé profitera de l’accompagnement du franchiseur.

La Loi Pacte

La place de l’entreprise au sein de notre société fut mise à rude épreuve durant de longues années. Les principes de création et de développement étaient effectivement régis par de nombreuses règles et conséquences défavorables à la pérennité de l’entreprise. Afin de venir à bout de cette situation désavantageuse, le gouvernement a voté une alternative à cette situation, la loi Pacte

Les contrats de franchise

De nos jours, les franchises ne cessent d’attirer l’attention des entrepreneurs ambitieux. Ce concept de commercialisation de produits ou de services offre des avantages considérables à qui s’y intéresse. Il s’agit, en effet, d’un modèle économique en pleine expansion qui promet une belle rentabilité au candidat à la franchise. Bien que populaires, il n’est pas toujours des plus simples de comprendre leur fonctionnement. Dans le cas présent, intéressons-nous de plus près au principe et aux éléments des contrats de franchise…

Ouverture de franchise : les différents statuts juridiques

Un projet d’ouverture de franchise impose inévitablement le choix d’un statut juridique adapté. Avant d’adopter l’un d’entre eux, il est essentiel de prendre connaissance de toutes les possibilités, leurs caractéristiques, ainsi que les critères qui détermineront définitivement votre choix…

Améliorer votre présence sur le web

Souscrivez à l'offre de visibilité du site Les Echos Solutions Franchise & Retail