Piloter une entreprise en franchise : tableau de bord, mode d’emploi

2012-11-07T08:50:00+02:0007.11.2012, 


imprimer

Document contenant des informations financières, le tableau de bord permet de comparer son activité à celle d’autres membres du réseau. L’outil doit être adapté au secteur de l’entreprise et être régulièrement mis à jour.

Reporting
Crédits photo : Shutterstock.com

Se comparer aux autres membres

« Le franchisé pourra construire son tableau de bord en faisant du benchmarking auprès des autres franchisés du réseau », souligne Christian Lépicier, expert-comptable spécialiste de la franchise chez In Extenso. « Un bon tableau de bord est actualisé régulièrement, avec des dates de reporting bien choisies. Il est simple (une à deux pages maximum), facilement lisible afin de permettre de prendre les bonnes décisions. Il ne contient pas uniquement des éléments comptables et est adapté au métier, à l’activité. Un bon tableau de bord doit aussi permettre au franchisé d’effectuer des comparaisons dans le temps selon la période la plus signifiante pour son activité (par saison, par exemple), avec des éléments devant servir de déclencheurs, de signaux d’alertes. »


Prendre en compte les ratios de l’activité

En pratique, le tableau de bord prend la forme d’un document d’informations financières, réactualisé chaque mois. Bien évidemment, le franchisé pourra le bâtir notamment à partir des données fournies par son réseau et les autres franchisés, mais il lui faudra aussi l’affiner. En effet, il nécessite d’identifier au préalable les indicateurs clés propres à chaque entreprise. Comment choisir les indicateurs les plus pertinents ? En règle générale, il est conseillé de retenir de dix à vingt indicateurs différents, reflétant à la fois votre activité et servant de signaux d’alerte. Cela peut par exemple être l’état des carnets de commande, des signatures de contrats. Ainsi, pour un restaurant, un des indicateurs sera le nombre de couverts minimal en dessous duquel l’activité n’est plus rentable au regard de ses charges.

Christian Lépicier
Crédits photo : Droits Réservés
Christian Lépicier, associé In Extenso

Les incontournables

Au-delà des spécificités propres à chaque secteur, il existe de grands ensembles qui doivent se retrouver dans tout tableau de bord : le chiffre d’affaires mensuel, les charges les plus marquantes et les charges fixes. Autre indicateur : les délais de paiement, avec des signaux d’alertes permettant de réagir à temps, de lancer des procédures de recouvrement et ainsi gagner en marge de manœuvre. Retards de livraison, réclamations clients sont autant d’indices à suivre de près afin d’analyser les points de blocage et les pistes de progression.

Article du Hors-série Franchise et commerce associé 2012