Témoignage de franchisé

P. Kennedy (KFC) : « Des outils précieux pour gagner en rentabilité »

2012-11-07T09:18:00+02:0005.11.2012, mis à jour le 07.11.2012,


imprimer

Franchisé KFC à Plaisir et Sartrouville (78), Philippe Kennedy détaille l’aide qu’il reçoit du réseau dans sa gestion quotidienne.

Des ratios à surveiller

« En restauration rapide, la gestion au quotidien est à la fois fondamentale et délicate. L’écart de marge peut représenter jusqu’à quatre points de chiffre d’affaires selon que les inventaires et le rapport coût/ matière sont bien gérés ou non. De même, à qualité de service équivalent, on peut grever sa rentabilité si on n’est pas vigilant sur le nombre de personnes nécessaires au service. »


Outils et accompagnement

« La différence pour être réactif ? Tout d’abord des outils pour mieux améliorer et gérer notre marge. KFC met ainsi à notre disposition un système de caisse permettant d’avoir un aperçu de la marge de la veille. L’autre point clé est de travailler avec un cabinet d’expert-comptable solide. J’ai choisi In Extenso, après avoir connu une très mauvaise expérience avec un de leurs concurrents : ils me fournissent des tableaux de bords très précis et m’alertent dès qu’une facture manque, ce qui n’était pas fait avant ! C’est un gain de temps énorme lors du bilan !»


L’échange au sein du réseau

« Dans le cadre de l’association de franchisés, nous recevons des experts et échangeons sur les bonnes pratiques. Dernièrement, j’ai assisté à une réunion au siège du franchiseur sur la gestion de la marge. S’il ne suffit pas d’être franchisé pour réussir, le réseau peut faire la différence ! »

Article du Hors-série Franchise et commerce associé 2012