Animer le point de vente

Les enseignes championnes de l’animation du point de vente

2014-09-17T06:00:00+02:0017.09.2014, 


imprimer

Avec l’émergence de l’e-commerce et la pression sur le budget des ménages, les commerces physiques ont rencontré des difficultés ces dernières années. Anticipant des changements, certaines enseignes tirent aujourd’hui leur épingle du jeu grâce à des innovations en matière d’animation de leurs points de vente. Des experts du salon dédié au retail Equipmag donnent leurs champions.

Les enseignes championnes de l'animation du point
Crédits photo : Shutterstock

Stratégies cross-canal, web-to-store, shop-to-web, drive… Avec la consécration de l’e-commerce dans le mode de consommation des Français, les enseignes de distribution ont dû revoir leur offre en magasin pour pallier d’éventuelles baisses de trafic. Certaines avec plus de succès que d’autres. Leur secret : les nouvelles technologies et l’accueil du client. Quatre experts, participant au salon du retail et de la distribution Equipmag, donnent leur avis et leurs coups de cœurs en matière d’enseignes qui ont révolutionné le point de vente.

E. Leclerc, Nocibé et Douglas : champions du secteur « beauté »

Pour Anne-Marie Sargueil, présidente de l’Institut français du design, la force des enseignes de distribution spécialisées dans le secteur de la beauté réside dans l’accueil réservé aux clients. Ainsi, trois enseignes ont retenu l’attention de l’experte :

  • E. Leclerc pour son concept « Une heure pour soi » : mix entre offre de produits de beauté en libre-service et de soins cosmétiques express, ce concept permet de répondre aux différents besoins de la clientèle. Le petit plus étant l’omniprésence de la technologie sur le point de vente avec notamment des « écrans à la place des vitrines, un miroir qui permet de tester son maquillage virtuellement et une application pour aider à choisir le produit le mieux adapté »
  • Nocibé pour son concept Bellista : dans ces points de vente, l’accueil clients a été pensé de façon centrale : au milieu de chaque boutique se trouve un bar faisant office de caisse, de coin manucure, maquillage ou encore coiffure.
  • Douglas : le géant européen de la parfumerie a transformé son parc de boutiques en « véritables points de vente cross-canal », soulignent les experts d’Equipmag. In situ, les clients ont à leur disposition bornes tactiles et écrans pour tester et choisir leurs produits ainsi que partager leurs achats sur les réseaux sociaux.

Hointer, Tailor Corner* et Burberry : trio de tête des enseignes textiles

Selon Nicolas Diacono, chef de projet marketing digital de l’Echangeur by Laser, les enseignes Hointer, Tailor Corner et Burberry disposent d’un avantage fort : des concepts qui personnalisent l’offre pour chaque client. Un service rendu possible par l’innovation technologique. Ainsi, la marque américaine de jeans Hointer a entièrement robotisé ses boutiques : « Le client flashe le QR code du modèle qui lui plaît en précisant sa taille », explique Nicolas Diacono. « Il enregistre ainsi un panier virtuel et lorsqu’il veut passer à l’essayage, un numéro de cabine lui est attribué. Un robot vient alors lui apporter les modèles sélectionnés. Le paiement se fait en libre-service et les produits sont livrés dans les 24 heures. » Idem pour l’enseigne Tailor Corner : dans la boutique parisienne (centre commercial des Quatre Temps à la Défense), costumes et chemises sont réalisées sur-mesure grâce à des bornes de configuration. Enfin, la marque de mode Burberry innove également dans ses points de vente en supprimant le système de caisses, les vendeurs étant équipés de systèmes de paiements mobiles.


Au Bout du Champ et Whole Foods : les « best of » de l’alimentaire

Les commerces alimentaires aussi innovent en matière d’animation de point de vente. Les enseignes retenues par Franck Rosenthal, expert en marketing du commerce : Au Bout du Champ et Whole Foods pour leur « priorité donnée au local ». Ainsi, le premier « travaille en direct avec les producteurs locaux situés en Ile-de-France », détaille le professionnel. « Les clients commandent leur panier de fruits et légumes sur Internet et viennent les retirer dans des casiers automatiques. » Le second, implanté dans les environs de New York aux Etats-Unis, dispose d’une serre sur le toit de ses locaux et vend directement en magasin les produits issus de sa production.


Carrefour et Intermarché : avant-garde de la grande distribution

Avec l’inauguration du Qwartz, Carrefour et la foncière Altarea Cogedim ont marqué un grand coup en matière de centre commercial ultra-connecté. Intermarché aussi innove dans ses supermarchés avec un service au consommateur retravaillé : « des alcôves au rayon culture permettent de s’isoler pour découvrir livre ou CD, un travail sur la présentation des produits frais, une cave à vin qualitative, un accès en libre-service au rayon électronique » attestent des efforts fournis par le groupement pour rénover l’accueil réservé à la clientèle de ses magasins.

*L’enseigne Tailor Corner a remporté la première édition de Passeport pour la franchise en 2014. Un développement en réseau est envisagé prochainement par les créateurs de la marque.

Jennifer Matas