Zoom

Les réseaux de franchise se développent dans le secteur du bâtiment

2015-11-12T07:06:00+02:0012.11.2015, mis à jour le 12.11.2015,


imprimer

Début novembre s'est tenu à Paris le salon Batimat, plus gros événement mondial dédié au bâtiment. L'occasion de revenir sur les opportunités de franchise dans ce secteur.

La franchise dans le bâtiment
Crédits photo : Shutterstock

Historiquement, le développement en franchise a déjà porté ses fruits dans l’industrie : concessionnaires automobiles et cuisinistes ont été les premiers à mutualiser leur savoir-faire afin de créer des réseaux puissants. Dans le bâtiment, les distributeurs de fenêtres sont déjà très présents avec des enseignes comme Tryba ou Isofrance Fenêtres. Et d’autres les rejoignent petit à petit.

La force du réseau dans l’industrie

« Dans l’industrie, le fait de pouvoir maîtriser sa distribution permet de mieux maîtriser sa production », explique Nathalie Dubiez, associée chez Franchise Management, cabinet de conseil aux franchiseurs. En effet, le développement en réseau permet aux industriels de se concentrer sur la recherche et le développement de nouveaux produits, tandis que les franchisés investissent dans l’action commerciale, au plus près des clients. « La grande force d’un réseau est qu’il permet d’avoir un contact direct avec le marché, confirme Vincent Potel, directeur du développement de Sofath, groupe spécialiste des solutions de chauffage qui compte aujourd’hui 27 concessionnaires. Cela permet d’avoir une plus grande réactivité, et une meilleure couverture du territoire. »


La formation continue, cruciale dans le secteur

Comme dans la majorité des réseaux de franchise, beaucoup d’enseignes du bâtiment recrutent des franchisés qui ne sont pas issus du secteur, même si « dès lors qu’il y a une dimension technique, venir du bâtiment peut aider », admet Nathalie Dubiez. « L’important est de rechercher une enseigne qui peut vous aider à combler vos lacunes », ajoute-t-elle. En bref, si vous êtres très bon techniquement, il sera plus utile de chercher une enseigne qui offre une solide formation en gestion, et vice versa. Attention également à vous assurer de la solidité de la formation continue : « Sur des métiers qui évoluent sans cesse comme le bâtiment, la formation continue est un point crucial », insiste Nathalie Dubiez. En effet, entre les réglementations qui changent régulièrement et les certifications, le bâtiment est un secteur sans cesse en mouvement. « Les normes sont très importantes, confirme Vincent Potel, de Sofath. De plus, nous avons l’obligation d’être certifiés RGE – reconnu garant de l’environnement – donc cela fait beaucoup de choses à gérer. »


La concession, forme d’organisation la plus répandue

Dans l’industrie, les réseaux choisissent généralement de se développer sous forme de concession. C’est le cas dans la cuisine, dans l’automobile et également dans le bâtiment. « Nous proposons des produits, une exclusivité territoriale et une formation, mais il n’y a pas la même notion de savoir-faire qu’en franchise », explique Vincent Potel. En effet, la valeur ajoutée d’un réseau tiendra dans la qualité de ses équipements et l’efficacité de ses installateurs, et non dans un savoir-faire « secret, substantiel et identifié » comme dans le cas de la franchise.

Au-delà de Sofath, qui se spécialise dans les solutions de chauffage par pompe à chaleur, d’autres réseaux se développent dans le bâtiment : Lippi, qui commercialise des clôtures et solutions de fermeture, a lancé son réseau de concessionnaires en 2014, et Technal, aluminier spécialiste des fenêtres, portes et vérandas, se développe en contrat de partenariat et compte déjà 200 adhérents en France.

Propos recueillis à l’occasion d’une conférence organisée par Franchise Management sur le salon

Camille Prigent