Stratégie

Toujours plus de concentration sur le marché du courtage

2017-07-06T07:02:00+02:0006.07.2017, mis à jour le 06.07.2017,


imprimer

En pleine expansion ces dernières années, ce segment se consolide de plus en plus autour de gros acteurs. Dernière opération en date, le rachat de Vousfinancer par le groupe ASSU 2000.

Consolidation sur le marché du courtage
Crédits photo : shutterstock.com

Le courtage en crédit ne cesse de gagner du terrain : encore peu connu il y a quelques années, le secteur s’occupe aujourd’hui de 30 % des prêts à l’habitat et les professionnels espèrent atteindre les 50 % de parts de marché sous peu. En dix ans, les courtiers en crédit ont vu leur poids doubler dans ce domaine et la tendance devrait se poursuivre, la clientèle étant de moins en moins réticente à recourir à un courtier pour négocier un prêt depuis le renforcement de la réglementation dans la profession en 2010.

La concurrence s’accentue

Le marché est colossal : avec près d’un million de logements (neufs et anciens) vendus chaque année en France, le besoin en financement pour les acquisitions immobilières se chiffre à lui seul à plus de 120 milliards d’euros. À cela s’ajoutent les crédits aux professionnels – plusieurs dizaines de milliards d’euros – et le regroupement de crédits qui pèse 17 milliards d’euros chaque année. Une manne de taille, donc, pour les courtiers qui prennent de plus en plus le relais des banques dans ce domaine. Raison pour laquelle la concurrence s’accentue.

D’un côté, les gros réseaux qui continuent d’asseoir leur leadership : Cafpi et Meilleurtaux.com sont les deux plus gros challengers à la tête de ce marché avec respectivement 8,1 milliards et 7,2 milliards d’euros de financement négociés en 2015. D’autres réseaux importants les talonnent, comme Immoprêt ou encore In&Fi Crédits. De l’autre côté, des petits de taille régionale qui essaient, eux aussi, de se faire une place, comme PresseTaux ou Artémis Courtage, dont l’ambition est de couvrir rapidement l’ensemble de la France.


Vers un marché ultra-concentré ?

Pour s’assurer une place dans le peloton de tête, les plus gros réseaux tendent à racheter les plus petits. Cela a par exemple été le cas avec Meilleurtaux qui a acquis le courtier Préféo début 2016 ou encore lorsque la Financière Holding CEP a avalé Empruntis puis Immoprêt au courant de l’année dernière. Début juillet, le groupe Assu 2000 a annoncé le rachat du réseau Vousfinancer et de ses 160 agences. Ce spécialiste du courtage en assurance pour les particuliers, déjà propriétaire des réseaux AB Courtage et CFC, espère ainsi renforcer son pôle crédit et étoffer son offre avec le développement de nouveaux services financiers complémentaires.

Ce faisant, les grands réseaux espèrent capter plus facilement la clientèle et peser davantage auprès des banques. Mais les petites enseignes n’ont pas dit leur dernier mot. Au contraire, des courtiers solidement implantés localement peuvent tout à fait l’emporter sur des agences nationales, voire internationales.

Jennifer Matas