Tendances

Le marché des salles de sports en franchise garde la forme

2018-09-24T06:00:00+02:0024.09.2018, 


imprimer

En 2017, le secteur pesait 2,5 milliards d’euros en France, soit 20 % de plus qu’il y a dix ans. Et il devrait continuer de grimper au rythme de 1 % par an de croissance jusqu’en 2020, d’après les prévisions de Xerfi.

Salle de sport en franchise
Crédits photo : Shutterstock.com

Encore à la traîne par rapport à certains de ses voisins européens il y a quelques années, le marché français du fitness et des salles de sport a rattrapé son retard. En 2017, il pèse 2,5 milliards d’euros et s’impose à la troisième place des plus gros marchés d’Europe, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne (source : étude Xerfi, « Les salles de sport et de remise en forme à l’horizon 2020 », avril 2018).


Le marché des salles de sport en hausse

Et les premières gagnantes, ce sont les salles de sport qui affichent des résultats globalement satisfaisants. Près de 6 millions de personnes sont inscrites dans l’un des 4 000 établissements que compte l’Hexagone. Un maillage territorial de plus en plus fin qui encourage les derniers réfractaires à se lancer et à s’inscrire. Et l’avenir s’annonce tout aussi clément : « la croissance du marché devrait perdurer, au rythme de 1 % par an en moyenne d’ici 2020 pour frôler les 2,6 milliards d’euros », note le panéliste. En revanche, ce dernier craint une saturation du marché ces prochaines années, avec un nombre d’abonnés qui finira par se tasser. Ce qui ne sera pas sans conséquence sur les entrepreneurs déjà installés. « L’activité des exploitants historiques de salles de sport devrait en effet reculer de 3 % par an d’ici 2020, estime Xerfi. Ce qui pourrait bien être fatal à une bonne partie des acteurs, avec de nombreuses défaillances à la clé. »


L’ambition des réseaux de franchise

Le marché devrait surtout continuer à croître grâce aux réseaux de franchise qui dominent et servent de locomotive à l’ensemble avec leurs 2 500 clubs. Les leaders affichent en effet de solides ambitions, à commencer par l’Orange Bleue et 360 centres ouverts en France. Chaque année, ce réseau fondé en 1996 ouvre en moyenne 80 nouvelles salles via ses deux concepts : L’Orange Bleue mon Coach Fitness et L’Orange Bleue mon Coach Wellness. Avec ses 200 salles fin 2017 – dont 40 succursales et 160 franchises – et ses 76 millions d’euros de chiffre d’affaires, le réseau Keep Cool s’affiche lui aussi parmi les gros acteurs de ce marché en franchise. L’an dernier, il a inauguré 30 nouvelles unités et devrait en faire de même en 2018, avec notamment une ouverture à Toronto, au Canada. Le réseau s'apprête par ailleurs à intégrer 45 salles supplémentaires de l'enseigne Feel Sport, arrivant ainsi à 270 établissements fin 2018. Les troisième et quatrième acteurs du marché en nombre de salles de sport sont Basic-Fit, avec 160 unités environ, et le Groupe Moving et ses 150 salles. Autre concurrent à l’ambition débordante, l’Appart Fitness qui compte 120 clubs, dont 66 franchises. Ces cinq prochaines années, l’enseigne lyonnaise espère doubler son chiffre d’affaires en atteignant les 100 millions d’euros. Pour y parvenir, elle poursuit les ouvertures de succursales et de franchises, et s’arroge lorsque l’opportunité se présente des opérations de croissance externe. Début juillet, l’Appart Fitness a ainsi repris le groupe Nextalis et es enseignes Amazonia, Gigagym et Wideclub. Une opération qui lui a permis de rejoindre le top 5 des enseignes de fitness en France.


De nouveaux concepts émergent

Au-delà de la salle de sport classique équipée de différents appareils et de salles pour les cours collectifs, sont en train d’apparaître dans le paysage français de nouveaux concepts. Toujours orientés vers la remise en forme, la musculation ou l’amincissement, ces nouveaux acteurs misent sur le gain de temps en proposant à leurs clients non plus de se défouler plusieurs heures par semaine en salle mais seulement quelques dizaines de minutes pour obtenir un résultat similaire. Comment ? Grâce à l’électrostimulation. Cette méthode commence à se répandre avec des centres entièrement dédiés déjà ouverts à Paris sous des enseignes comme BodyHit et My Big Bang. Toutes deux se sont lancées en franchise en 2018 et espèrent conquérir le reste de la France.

Jennifer Matas