Découverte

FitnessBoutique : du web au magasin… en passant par la franchise

2014-09-29T06:00:00+02:0029.09.2014, 


imprimer

A l’origine site commerçant, FitnessBoutique ouvre ses propres magasins de vente d’appareils fitness depuis 2004. Plus récemment, l’enseigne a choisi la franchise pour continuer son développement en centre-ville et recherche de nouveaux candidats. L’objectif : atteindre les 200 unités en France.

Intérieur d'un FitnessBoutique
Crédits photo : Droits réservés

Pionnier de l’e-commerce

Lorsque Stéphane Viscuso, fondateur de FitnessBoutique, souhaite lancer sa marque de distribution d’appareils de fitness et de musculation pour particuliers à la fin des années 1990, il se heurte à la méfiance des enseignes spécialisées. Décidé, il crée son entreprise sur Internet en 1999… et rencontre un certain succès dès les premières années. « Avec mes associés, nous avons lancé le site en mars et reçu notre première commande en juillet », se souvient le dirigeant. « Si les débuts ont été difficiles, le bouche-à-oreille a vite fonctionné. » Toutefois, les clients demandent de plus en plus à tester les machines en magasin et ne se contentent plus du site Internet. FitnessBoutique ouvre donc son premier point de vente à Issy-les-Moulineaux (92) en 2004. « Bien qu’originaires de Voiron, près de Grenoble (38), nous avons choisi d’ouvrir dans cette ville car elle avait le nombre d’Internautes le plus important par rapport au total de la population », explique Stéphane Viscuso.


Un concept, deux formats

Après le magasin pilote des Hauts-de-Seine, l’enseigne décide de lancer un nouveau format destiné aux centres-villes. D’une surface de 50 à 120 mètres carrés, ces points de vente se spécialisent dans la nutrition sportive et les accessoires, laissant aux showrooms de plus de 150 mètres carrés la présentation des gammes d’appareils. « Nous avons ouvert un premier magasin pilote au cœur de Grenoble en 2009 », raconte le fondateur de la marque. Rapidement, les associés se rendent compte des bénéfices de la franchise pour développer leur réseau rapidement. « Le premier franchisé FitnessBoutique a ouvert à Avignon (84) en 2011. Depuis, 25 autres ont suivi et nous inaugurons d’ici la fin de l’année deux magasins franchisés supplémentaires », commente Stéphane Viscuso.

Parallèlement au développement des unités en cœur de villes, dédiées aux franchisés, le réseau continue d’ouvrir des magasins en propre. En septembre 2014, il en existe 23, dont un situé en Belgique.


FitnessBoutique propose également une offre de nut
Crédits photo : Droits réservés

Web to store

L’activité e-commerçante de l’enseigne est maintenue et représente 43 % du chiffre d’affaires total de FitnessBoutique. En comparaison, les magasins du réseau réalisent 52 % des ventes, à 41 millions d’euros pour l’exercice 2014. « Le site ne fait pas concurrence au réseau physique, explique le dirigeant. Etant précurseurs du web to store, nous avons pu très vite nous adapter afin de créer des synergies entre Internet et nos magasins. » En moyenne, un magasin franchisé réalise 300 000 euros de chiffre d’affaires après trois ans d’activité.

Fort de 58 points de vente, le réseau espère à terme atteindre les 200 unités. Une douzaine d’ouvertures est prévue en 2015, notamment dans les villes d’Agen (47), Montpellier (34), Carcassonne (11), Lyon (69) et en région parisienne.

Zoom sur le marché

Home fitness*
Sur ce marché interviennent 4 grandes familles d’acteurs :
- Principaux intervenants, les grandes surfaces spécialisées (Intersport, Décathlon, Go Sport) réalisent 150 millions d’euros de chiffre d’affaires
- Les spécialistes (dont fait partie FitnessBoutique) ont un total de ventes de 75 millions d’euros
- Les enseignes distribuant aux professionnels (clubs de gym, comités d’entreprise, etc.) : 50 millions d’euros de chiffre d’affaires
- Les grandes surfaces (Carrefour, Auchan, Leclerc) réalisent 20 millions d’euros de chiffre d’affaires sur ce segment
En 2015, le marché du home fitness devrait s’élever à 300 millions d’euros, en croissance de plus de 7 % par rapport à 2012.

Nutrition sportive**
En 2015, le marché de la nutrition sportive devrait représenter 90 millions d’euros en France, contre 70 millions d’euros en 2012. Autrement dit, ce segment est en croissance de plus de 28 % en trois ans. « Cela devrait également représenter près d’un tiers du chiffre d’affaires de FitnessBoutique en 2015, contre 10 % en 2010 », précise l’enseigne.

*Source : estimation FitnessBoutique
**Source : « Le marché de la nutrition sportive », décembre 2012, Xerfi

Jennifer Matas