Mode masculine

Tailor Corner placé en redressement judiciaire

2017-10-18T07:00:00+02:0018.10.2017, mis à jour le 18.10.2017,


imprimer

L’enseigne qui voulait réinventer le métier de tailleur de costumes et de chemises pour homme traverse une période difficile. Tout avait pourtant bien commencé pour ce concept, lancé en franchise en 2014.

Tailor Corner en redressement
Crédits photo : Droits réservés

La jeune enseigne Tailor Corner, créée en 2012 par Fabien Barrois et Mehdi Cheddadi, semble elle aussi être touchée de plein fouet par les difficultés que rencontrent un grand nombre d’acteurs sur le marché de l’habillement. La société par actions simplifiée (SAS) Rodexa en charge du développement du réseau a en effet été placée en redressement judiciaire le 6 septembre dernier.

Un concept qui avait tout pour plaire

Pourtant, tout avait bien commencé pour Tailor Corner. Dès son ouverture, le premier magasin de l’enseigne situé aux Quatre-Temps, en plein cœur du quartier de la Défense, en région parisienne, a piqué la curiosité du plus grand nombre. Et pour cause, en plus d’avoir remporté en 2010 le prix Unibail-Rodamco des « Jeunes créateurs du commerce », les deux fondateurs ont développé un concept tout à fait novateur et dans l’air du temps : la fabrication sur mesure de vêtements pour homme. Costumes, chemises et vestes sont ainsi conçus grâce à un outil d’imagerie dynamique directement intégré dans les magasins. Le client peut, en temps réel, personnaliser son vêtement et configurer les retouches nécessaires. Exit les costumes hors de prix, l’idée des fondateurs consistait à démocratiser l’accès au sur-mesure dans la mode masculine en proposant des prix plus accessibles – comptez par exemple moins de 400 euros pour un costume. Rapidement, un deuxième puis un troisième magasin a ouvert ses portes à Paris, et un quatrième à Lyon. Tailor Corner a même remporté en 2014 la première édition du « Passeport pour la franchise », un concours récompensant chaque année un concept suffisamment prometteur pour devenir une franchise.

Confiant, Tailor Corner s’est lancé en commission-affiliation dès 2015 avec l’ouverture la même année d’un premier magasin affilié à Reims, au mois de novembre. L’objectif était alors de multiplier les ouvertures pour atteindre les 40 magasins d’ici 2020, avec une implantation plutôt en centre commercial. Mais une seule boutique affiliée supplémentaire a été inaugurée depuis, fin 2016, au Forum des Halles à Paris.

À ce jour, la rédaction des Échos de la franchise n’a pas réussi à joindre l’enseigne.

Jennifer Matas