Infographie

Le marché de l’optique : tous les chiffres du secteur

2018-04-30T06:00:00+02:0030.04.2018, 


imprimer

Optic 2000, Atol, Krys, Afflelou… Les enseignes d’optique sont nombreuses à se disputer le marché, sans parler des indépendants et des nouveaux acteurs 100 % en ligne. Voici tous les chiffres du secteur avant d’entreprendre.

Marché de l'optique
Crédits photo : DuxX / shutterstock.com

Avec trois Français sur quatre qui présentent un trouble visuel et 44 millions de personnes qui portent des lunettes et/ou des lentilles, le marché de l’optique semble attractif. D’autant que plusieurs d’entre elles ont plus d’une paire et que la moitié en change tous les deux ans environ. Résultat, le chiffre d’affaires du secteur affiche un volume impressionnant à 6,5 milliards d’euros en 2017. Une belle santé en trompe-l’œil ?


Un chiffre d’affaires en repli

Certes, le marché de l’optique pèse lourd, mais il semble ralentir ces dernières années. Depuis 2015, il est même en recul et a perdu 1,4 % sur l’année 2017. Le secteur aurait notamment été « plombé par la décroissance des verres », déclare Emilie Gros, directrice de clientèle chez GFK, à nos confrères des Echos. A noter que le chiffre d’affaires moyen d’un magasin d’optique est de 527 000 euros par an (chiffres 2016).


Des magasins qui ferment

Autre point noir, le parc de magasins d’optique existant en France. D’après les récents chiffres, là aussi nous assistons à un repli : en 2014, il existait 12 796 magasins dans l’Hexagone contre 12 750 en 2015. Après une légère hausse à 12 762 points de vente en 2016, de nouveau la tendance repart à la baisse avec 12 440 en 2017. « Nous avons atteint un plafond », commente même Emilie Gros, toujours dans les colonnes des Echos. Pourtant, les principaux acteurs du secteur organisés en réseau de franchise ou du commerce associé continuent de recruter de nouveaux candidats. Optical Center vise par exemple les 700 magasins – 100 succursales et 600 franchises – d’ici 2020, ce qui induit l’ouverture de 200 magasins sur trois ans. Alain Afflelou, de son côté, recrute une dizaine de nouveaux franchisés chaque année en France. Fin 2017, le géant de la distribution Carrefour a quant à lui annoncé son grand retour sur le marché de l’optique via un partenariat inédit avec Atol les Opticiens.


Chiffres de l'optique
Crédits photo : Droits réservés


Une poignée d’enseignes leaders

Si le marché reste dominé par les indépendants qui l’emportent en nombre de magasins (49,8 % du parc total), le gros des ventes se concentre dans les mains d’une poignée d’acteurs. 71 % des recettes sont en effet réalisées par treize enseignes. Et, à ce jeu-là, les trois meilleures sont (dans l’ordre) Optic 2000 et ses 1 380 magasins, Krys et ses 870 boutiques et Les opticiens mutualistes avec un peu plus de 700 unités.

Si l’optique semble s’essouffler, les professionnels du marché ont d’autres atouts dans leur manche, et notamment l’audition. Cette activité en plein essor (+7,7 % en volume en 2017) s’impose de plus en plus comme complémentaire à la lunetterie.

Jennifer Matas