Stratégie

Lavatrans veut devenir un poids lourd sur son marché

2014-06-12T06:00:00+02:0012.06.2014, 


imprimer

Créée en 1989 à Toulouse (31), l’enseigne Lavatrans a choisi de se positionner sur le marché de niche qu’est celui du lavage de poids lourds. Un quart de siècle et un lancement en franchise plus tard, la tête de réseau ne regrette pas son choix et entend gagner encore des parts de marché.

Lavatrans, enseigne de lavage de poids lourds
Crédits photo : Droits réservés

Un marché de niche

Lorsque Jean-Marie Collin fonde sa première station de lavage destinée aux poids lourds en 1989 à Toulouse (31), le futur franchiseur sait qu’il s’aventure sur un marché, certes de niche, mais porteur. Puis, saisissant une opportunité à Limoges (87), l’enseigne Lavatrans ouvre une seconde station en 1999. « Jean-Marie Collin a alors tout de suite constaté un effet réseau et l’idée de développer Lavatrans via cette forme est née », raconte Matthieu Collin, responsable du développement et fils du fondateur du réseau. Une intuition qui porte ses fruits aujourd’hui : « Sur un marché estimé à plus de 200 millions d’euros, notre enseigne réalise 3 millions d’euros de chiffre d’affaires », comment Matthieu Collin, qui poursuit : « Encore peu organisé, ce segment porteur a un bel avenir : en effet, il est de plus en plus important pour les transporteurs de véhiculer une bonne image, et cela passe aussi par la propreté de leurs engins. »

Les perspectives de croissance sont multiples pour l’enseigne qui ne se limite pas seulement aux poids lourds mais propose ses services à l’ensemble du matériel roulant professionnel (camions, bus, engins de BTP, etc.). « Aujourd’hui, il y a une cinquantaine de stations qui proposent ce type de prestations en France. Les opportunités restent donc grandes », analyse le responsable du développement.


L’objectif : devenir leader

Début 2014, le réseau Lavatrans compte 9 agences en France : deux en propre à Toulouse, et des unités franchisées à Limoges, Perpignan (66), Cavaillon (84), Lyon (69), Derval (44), Lille et Dunkerque (59). Depuis son lancement en franchise en 2003, l’enseigne de lavage de poids lourds privilégie clairement ce mode de développement, rapide et efficace : « Maintenant que nous maîtrisons le métier, notre priorité est de couvrir tout le territoire », confie Matthieu Collin. « Voilà pourquoi nous ambitionnons d’ouvrir une vingtaine de stations supplémentaires dans les cinq prochaines années, et ainsi atteindre les 10 % de parts de marché. »

Avec un coût estimé à un million d’euros pour ouvrir une station de lavage Lavatrans, la franchise semble le levier de développement par excellence pour le réseau. « Ouvrir une station est un investissement très conséquent, reconnaît le responsable développement. Depuis l’année dernière, Lavatrans propose donc aux franchisés disposant d’un apport personnel moindre d’opter pour une franchise avec location immobilière. Ce biais permet de réduire l’investissement initial à 250 000 euros environ, et de devenir pleinement propriétaire une fois que le capital  nécessaire aura été dégagé. »

Pour rejoindre le réseau Lavatrans

- Apport personnel : 50 000 € en location, 150 000 € en contrat classique
- Droit d’entrée : 22 900 € HT
- Redevances : 5 % du chiffre d’affaires (CA annuel moyen : 380 000 euros)
- Profil du franchisé : pas de profil type si ce n’est des qualités de gestionnaires et d’entrepreneurs. Les candidats issus du milieu du poids lourd ont un avantage certain.

Jennifer Matas