Santé du secteur

Les enseignes de jouets encore gâtées

2014-11-24T06:00:00+02:0024.11.2014, 


imprimer

A quelques semaines de Noël, 2014 s’annonce déjà comme un bon cru pour le secteur du jouet. Aux premières loges, les enseignes spécialisées comme La Grande Récré ou encore Joué Club misent à nouveau sur une croissance de leur chiffre d’affaires et continuent d’accroître leur réseau, à raison d’une dizaine de nouveaux magasins par an. Décryptage.

Les enseignes de jouets gâtées en 2014
Crédits photo : Tang Yan Song/Shutterstock.com
La croissance du secteur devrait s'établir autour de 2 % en 2014.

« Les deux derniers mois de l’année représentent plus de 50 % de notre chiffre d’affaires, mais la tendance observée augure déjà une croissance positive. » Franck Mathais, directeur du département consommation de la Grande Récré a des raisons d’être optimiste : sur les neuf premiers mois de l’année, son enseigne spécialisée dans la vente de jouets a enregistré une croissance de 5 %, notamment boostée par des événements comme la coupe du monde de football et le phénomène de mode des bracelets "loom". Un pourcentage globalement partagé par tous les acteurs du secteur, puisque le cabinet NPD révélait en septembre dernier que la croissance moyenne des ventes de jouets s’établissait à 5 % en valeur, de janvier à juillet 2014.

En croissance de 1 à 2 %

En 2013, le marché du jouet a crû de 1 % environ par rapport à 2012, pour s’établir à 3,2 milliards d’euros*, selon la Fédération française des industries jouet-puériculture (FJP). Une tendance qui devrait se reproduire en 2014, selon les experts. « Le marché se porte bien. Nous devrions constater à nouveau une hausse de l’ordre de 2 % en 2014 », confirme Michel Moggio, directeur général de la FJP. Même son de cloche pour Franck Mathais de la Grande Récré : « Le marché du jouet est en croissance régulière de 2 % par an environ. Il s’agit d’un secteur d’activité qui n’est pas déterminé par le contexte économique, mais davantage par l’offre », commente-t-il.


Un marché dominé par les enseignes spécialisées

Partagé entre distributeurs spécialisés, hypermarchés et Internet, le segment du jouet fait la part belle aux magasins spécialistes. « Ces dernières années, ce sont surtout les chaînes spécialisées qui ont progressé, jusqu’à peser 45 % de la distribution totale », souligne Michel Moggio. Les supers et hypermarchés représentent environ 35 %, tandis que la part d’Internet continue de croître, à 12 %. La force des enseignes, selon le directeur général de la fédération : « mettre en valeur le jouet au sein de leurs espaces. »

La croissance de ces enseignes s’incarne aussi dans la taille de leurs réseaux : chaque année, les ouvertures de magasins se multiplient. En septembre, le PDG de la coopérative Joué Club, Alain Bourgeois-Muller, déclarait en conférence de presse que l’enseigne devrait ouvrir au total « 14 nouveaux points de vente en 2014 », portant à près de 350 le nombres d’unités implantées en France et à l’étranger, pour un chiffre d’affaires supérieur à 570 millions d’euros. Idem pour la Grande Récré, qui mise déjà sur l’ouverture d’une dizaine de nouveaux points de vente en franchise en 2015 pour maintenir son rythme de développement, et prévoit de dépasser les 400 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’exercice 2014.

*Hors jeux vidéo

Jennifer Matas