Jouets

La croissance toujours au rendez-vous chez JouéClub

2016-09-19T07:08:00+02:0019.09.2016, mis à jour le 19.09.2016,


imprimer

Pour la neuvième année consécutive, le groupe coopératif spécialisé dans le jouet enregistrera une hausse de son chiffre d’affaires, fin 2016. En 2015, les ventes totales de la marque avaient atteint les 623 millions d’euros.

Croissance chez JouéClub
Crédits photo : Droits réservés

« Nous sommes confiants pour les résultats 2016 qui devraient afficher, pour la neuvième année consécutive, une croissance », s’est réjoui Alain Bourgeois-Muller, président-directeur général de JouéClub, lors de la conférence annuelle du groupe, fin août. Si les chiffres consolidés ne sont pas encore fixés – la période charnière de Noël , pas encore passée, représente en moyenne la moitié des ventes annuelles de toute enseigne spécialisée dans le jouet – le réseau coopératif devrait donc faire mieux qu’en 2015 et vise une croissance similaire à celle de l’an passé. Pour rappel, JouéClub avait alors enregistré un chiffre d’affaires de 623 millions d’euros, en croissance de 3,8 % sur un an. En 2014, le réseau avait également réalisé un score impressionnant : 600 millions d’euros de chiffre d’affaires, en croissance de 4,6 %.

Pleins feux sur le digital et le drive

Si JouéClub profite d’un marché du jouet qui ne connaît pas la crise – selon les données du cabinet NPD, celui-ci enregistre chaque année depuis 2010 une croissance oscillant entre 1 et 3 % – le réseau a également mis toutes les chances de son côté pour grandir. Dès 1997, JouéClub a misé sur le digital et a particulièrement renforcé, depuis 2012, ses investissements dans ce domaine. Le site marchand de la marque a d’ailleurs fait peau neuve en septembre 2015 : l’ergonomie et la navigation ont été repensées, ainsi que l’accessibilité depuis les tablettes et smartphones. Et cela ne s’arrête pas là : en termes de communication, aussi, l’enseigne utilise le numérique pour gagner du terrain. JouéClub n’hésite d’ailleurs pas à aller séduire sa cible directement sur les réseaux sociaux et sur Youtube, où la marque dispose de sa propre chaîne sur laquelle elle a posté une quinzaine de vidéos.


Village JouéClub de Lille
Crédits photo : Droits réservés
Village JouéClub de Lille.

L’enseigne a également développé un important réseau de drives. Aujourd’hui, plus de 200 magasins sont équipés de ce système très apprécié des parents qui, à l’approche de Noël, n’ont qu’à réserver leurs achats sur Internet et venir les récupérer dans le magasin le plus proche, sans même entrer dans le point de vente. Un succès tel qu’un quart des personnes qui consultent le site Internet de l’enseigne le font pour le drive.


Une nouvelle identité

Pour rester dynamique, JouéClub vient de créer une nouvelle identité visuelle, un nouveau logo faisant la part belle au rouge, couleur historique de l’enseigne, et un nouveau look pour ses magasins. Les 347 points de vente devraient tous être relookés prochainement, et arborer de nouveaux espaces thématiques. « Ce changement nous permet de réaffirmer avec force nos engagements […] et de nous doter d’une image moderne, forte et distinctive dans l’univers du jouet », explique-t-on chez JouéClub.

Autre axe de croissance : les marques exclusives. JouéClub en propose 11 dans ses magasins, et cela semble payer puisqu’aujourd’hui, ces marques représentent à elles seules 3 % des ventes totales du réseau.


Ouvrir dix magasins par an

Conforté par des résultats annuels satisfaisants, le réseau coopératif poursuit son expansion en France. En moyenne, JouéClub cherche à ouvrir une dizaine de nouveaux magasins chaque année, en recrutant de nouveaux commerçants indépendants intéressés par l’ouverture d’un point de vente spécialisé dans le jouet. Un apport personnel de 100 000 euros environ est conseillé pour se lancer dans l’aventure.

Jennifer Matas