Travail temporaire

L. Pottier-Caudron (Temporis) : « Un candidat à la franchise ne doit pas se mentir à lui-même »

2009-09-21T11:42:00+02:0021.09.2009, 


imprimer

Perspectives du marché de l’intérim, conseils à de futurs franchisés, astuce de chef d’entreprise, fondamentaux de la franchise… Les réponses de Laurence Pottier-Caudron, présidente fondatrice de Temporis.

Si l’intérim représente aujourd’hui 3,3 % de l’emploi salarié, il est amené à beaucoup évoluer au cours des prochaines années, avec l’ouverture du marché au portage salarial et à la fonction publique. L’objectif des réseaux spécialisés dans le travail temporaire est donc d’apprendre à optimiser tous ces nouveaux marchés. Pour Laurence Pottier-Caudron, présidente fondatrice de Temporis, le principal conseil à donner à un futur franchisé est de ne pas se mentir à soi-même : il faut choisir un métier dans lequel on aura du plaisir – sans se fonder uniquement sur la rentabilité de l’activité – et être sûr d’avoir l’esprit réseau. Son astuce de chef d’entreprise ? La remise en cause permanente, c’est-à-dire savoir se poser les bonnes questions et y apporter les bons remèdes. Enfin, parmi les fondamentaux de la franchise, Laurence Pottier-Caudron rappelle qu’il est essentiel de structurer son réseau avant de le développer.