Conjoncture

Immobilier : le marché restera tendu en 2013

2013-01-11T08:54:00+02:0011.01.2013, mis à jour le 11.01.2013,


imprimer

En 2013, le marché de l’immobilier sera toujours en difficulté. Le nombre d’acquéreurs continuera de baisser, et les prix devraient suivre la même tendance. Le nombre de biens à la vente devrait quant à lui rester stable.

Immobilier 2013
Crédits photo : Shutterstock.com

« En 2013, le marché de l’immobilier va rester tendu » : ce constat, énoncé par Elix Rizkallah, président de Laforêt Franchise, est dans la lignée des observations de la FNAIM ou de Century 21, qui ont également publié leurs prévisions récemment. « Les taux d’intérêts bas ne peuvent pas garantir seuls la reprise du marché, explique le président. Et l’absence de dispositifs incitatifs contribuera à accentuer le retrait des projets d’achat. »


Baisse du nombre d’acquéreurs et des prix

Ainsi, les acquéreurs pourraient se faire plus rares. En 2012, le nombre de nouveaux acquéreurs potentiels a baissé globalement de 18 %, soit un acquéreur sur cinq. « Nous attendons un choc de demande en 2013, prédit Yann Johanno, directeur exécutif de Laforêt Franchise. Nous constations 7 acquéreurs pour un bien fin 2012, ce chiffre devrait tomber à 5 acquéreurs pour un bien fin 2013. » Dans ce contexte, « la baisse des prix pourrait atteindre 5 % », estime Elix Rizkallah. « Et si cette baisse se confirme, le volume de ventes devrait se maintenir au même niveau qu’en 2012. »


L’offre de biens reste stable

Quant à l’offre, « le stock des biens à vendre est resté stable en 2012, explique Yann Johanno. Et sans coup de pouce du gouvernement, la tendance devrait rester la même en 2013. » En effet, le nombre de biens à la vente frisait les 600 000 logements, soit seulement 1 % de plus qu’en 2012. Avec cependant de grandes disparités : une hausse de 25 % à Paris et de 17 % en Ile-de-France hors Paris, contre une baisse de 1 % dans le reste de la France.  

Camille Prigent