Infographie

La restauration en France : les chiffres du secteur

2017-04-12T06:00:00+02:0023.10.2015, mis à jour le 12.04.2017,


imprimer

De nombreux Français souhaitent ouvrir leur propre restaurant. Un rêve qui peut tourner au cauchemar si l’on se lance dans l’aventure à l’aveugle. Zoom sur les données clés du secteur.

Si le marché de la restauration amorce lentement sa reprise en France, le secteur a fortement pâti de la morosité économique : en 2016, les restaurateurs ont ainsi enregistré un recul de 4,5 % de leur activité par rapport à l'année précédente. Avant de se lancer dans l’ouverture d’un restaurant, une compréhension du marché global et des chiffres clés se révèle nécessaire.

Le poids de la restauration rapide

Terre de gastronomie, l’Hexagone regroupe 175 000 restaurants, dont plus de 18 000 se situent à Paris et alentours, selon les données de l’Insee. Les départements des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes concentrent, eux aussi, de nombreux établissements de bouche : entre 7 500 et 10 000.

Constat relativement étonnant, mais attestant du succès de ce segment ces dernières années : la restauration rapide représente désormais 37 % des restaurants implantés en France.


Les chiffres de la restauration
Crédits photo : Droits réservés

L’âge moyen du restaurateur

Les patrons de restaurants appartiennent plutôt à la catégorie des seniors : 50 % ont plus de 50 ans, d’après l’enquête réalisée par Inkidata, et 13 % dépassent même les 60 ans. Les jeunes restent en minorité : seuls 2 % des dirigeants de ce secteur ont moins de 30 ans.


Le restaurant-type

En moyenne, un établissement compte 63 places assises et 40 en terrasse. Son service se concentre surtout sur le repas du midi, avec 91 % des restaurants ouverts sur ce créneau, contre 79 % le soir. Le dimanche reste une journée majoritairement travaillée dans le secteur : seul un point de vente sur cinq ferme ce jour-là.


Les obstacles

Plus de 40 % des restaurateurs interrogés s’attendent à une baisse de leur chiffre d’affaires sur le second semestre 2015. Parmi les principales difficultés évoquées, l’accroissement de la pression fiscale arrive en tête pour 95 % des répondants. Le relèvement du taux de TVA dans le secteur en janvier 2014, de 5,5 % à 10 %, avait déjà été mal reçu de la part des professionnels. Viennent ensuite les freins réglementaires (83 % des répondants), et la baisse du nombre de clients (77 %).


L'emploi dans la restauration
Crédits photo : Droits réservés


Un important vivier d'emplois

Au fil des ans, le nombre d'emplois dans la restauration en France va crescendo. Ainsi, la filière comptait 615 000 salariés en 2013 contre 764 000 en 2016 ! Pourtant, le nombre moyen de collaborateurs travaillant dans un restaurant est relativement faible. Dans une grande majorité des cas, le propriétaire de l'établissement travaille seul, et ce, qu'il s'agisse d'un restaurant traditionnel ou d'un point de vente de restauration rapide.

Jennifer Matas