Stratégie

Face à un secteur du bâtiment en berne, BigMat élabore sa stratégie 2014

2014-03-12T06:00:00+02:0012.03.2014, 


imprimer

Après une année 2013 difficile pour le négoce et tandis que les prévisions 2014 tablent sur une baisse de l'activité de 5 %, la coopérative BigMat est revenu le 7 mars dernier lors d’une conférence de presse sur son bilan 2013 ainsi que sur sa stratégie de développement à l’horizon 2014. Deux mots d’ordre : l’innovation et la formation.


Crédits photo : Droits Réservés
La coopérative BigMat réunit 108 adhérents en 2014.

L'année 2009 avait rimé avec un net recul de l'activité du BTP à -11,5 %. Le secteur, qui représente un chiffre d'affaires de 19 milliards d'euros est installé dans une conjoncture défavorable que le rebond éphémère de 7 % en 2011 n'a pu inversé selon des chiffres publiés dans les Echos le 28 novembre 2013.

Pour pallier ce climat défavorable, la coopérative se fixe 4 objectifs en 2014.

La formation 

Il s’agit pour l’enseigne de former artisans et collaborateurs au numérique et aux nouvelles bornes interactives qu’elle propose, ainsi qu’aux enjeux des mutations énergétiques. BigMat dispense par ailleurs des formations à l’intérieur de ses camions, spécialement conçus pour aller à la rencontre des artisans et des professionnels du BTP. En 2013, 70 rencontres ont ainsi été organisées et ont permis de réunir 3000 participants dont 85 % d’artisans et 15 % de particuliers. Le réseau, qui prévoit d’ores et déjà 200 dates pour 2014, met également à disposition de ses collaborateurs une « école des négociants BigMat » qui fêtera bientôt ses 10 ans.


L’innovation

BigMat veut consolider son nouveau concept de vente Bipos décliné en quatre niveaux de points de vente : le dépôt, l’agence, le centre conseil et le centre de formation, et qui a pour objectif de répondre de manière plus spécifique aux besoins des clients, professionnels et particuliers. Le concept a également pour but d’améliorer la capacité énergétique de chaque bâtiment. « On a compris que l’enjeu de la filière ce n’est pas le neuf mais la rénovation, l’idée étant de proposer des bâtiments moins énergivores », explique Joël Armary.


La spécialisation

 Pour la coopérative, il s’agit de devenir l’expert du bâtiment sur l’outillage, la menuiserie et le carrelage, spécialités encore peu développées en son sein. L’outillage ne représentait en 2013 que 5 % de son chiffre d’affaires en France. Afin d’accélérer cette spécialisation, un accord a été conclu entre la coopérative et le groupe Cofaq, réseau de distribution indépendante en quincaillerie, bricolage, fournitures pour l’industrie et le bâtiment, dans l’optique de la porter à 10 % d’ici 2017. Autre domaine d’activité ciblé,  la menuiserie, qui représentait l’an dernier 8 % de son chiffre d’affaires français, et qu’un rapprochement avec la CMEM, nouvelle centrale de référencement BigMat, doit permettre de développer.


L’achat

 BigMat souhaite améliorer sa puissance d’achat à travers une nouvelle organisation ( gaBi) permettant de rassembler l’ensemble des adhérents BigMat et d’offrir un processus d’achat unifié, harmonisé et personnalisé. Il s’agit pour la coopérative de créer sa propre dynamique d’achat.

BigMat en quelques chiffres

Créé en 1981, BigMat compte 108 adhérents et 346 points de vente en France. Il est présent en Belgique, Espagne, Italie et République Tchèque, avec 820 points de vente en Europe, pour un chiffre d’affaires cumulé de 2,2 milliards d’euros (2012).