Se lancer en franchise

Ouvrir une micro-crèche en franchise : pourquoi et comment ?

2018-07-05T13:35:00+02:0005.07.2018, 


imprimer

La garde d'un enfant est souvent un parcours du combattant...Trouver un lieu d'accueil pour la journée, à proximité du lieu de travail ou du domicile parental...Des points-clés pour les parents qui peinent à trouver leur bonheur et pour cause les crèches manquent à l'appel. Se lancer dans la création d'une micro crèche en franchise est donc une belle opportunité mais attention, expérience et maîtrise du secteur de la petite enfance est primordial pour réussir. 

 


Crédits photo : shutterstock.com

Un manque de places en crèche

Lorsque l’on attend un enfant, le premier souci que l’on rencontre est souvent le manque de places en crèche et d’assistantes maternelles. A peine enceinte de 3 mois, la future maman doit déjà chercher une alternative si elle souhaite pouvoir reprendre le travail comme prévu après son congé maternité.

D'après l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), il manquerait au moins 400 000 places en crèches en France pour contenter tous les parents d’enfants de moins de trois ans. Ce n’est pas un problème récent puisque le Centre d’Analyse Stratégique (CAS, devenu France Stratégie en 2013) expliquait il y a déjà dix ans - qu’il n’y avait que 48 places en crèches pour 100 enfants âgés de moins de trois ans.

Le plan crèche lancé par le gouvernement en 2017 n’a pas pu combler l’importance du manque, même si la garde des moins de trois ans est devenue une priorité, et ce principalement pour des raisons de financement difficile à obtenir pour la création d’une crèche.

La micro-crèche, une alternative

La micro-crèche apparaît donc comme une alternative à la hauteur pour beaucoup de parents, même si elle ne pourra offrir que quelques places puisque la loi veut qu’une micro-crèche puisse accueillir au maximum 10 enfants âgées de moins de 6 ans, c’est-à-dire non scolarisés, avec 3 salariés uniquement.

Comment ouvrir une franchise de micro-crèche ?

La création d’une micro-crèche doit passer par la constitution d’un dossier à déposer au sein des services de protection maternelle et infantile. En effet, seule la PMI peut distribuer l’agrément au cours d’une commission, mais il est possible en tant qu'entrepreneur de choisir le système de la franchise et d’obtenir le soutien et les conseils du franchiseur pour faire valider le dossier si le projet lui convient.

Plusieurs franchises sont sorties du lot depuis 2009 : Expansion Family qui comptait déjà au moins une trentaine de micro-crèches en 2014, Hébé qui en a créé 17 en deux ans dans 3 départements, mais aussi Kangourou Kids avec ses micro-crèches Koala Kids et Chérubins (réseau déjà conséquent avec près d’une soixantaine de micro-crèches en activité).

Les franchises de micro-crèches n’impliquent pas un apport financier personnel important de par leur taille réduite, mais il faut compter sur un budget compris entre 5000 et 18000 euros pour le droit d’entrée, accompagné de 10 000 à 35 000 euros d’apport personnel en moyenne.

Qui peut ouvrir une franchise de micro-crèche ?

Pour ouvrir une franchise de micro-crèche, il faut pouvoir prouver trois années d’expérience en tant qu’assistante maternelle, ou deux ans d’expérience dans le secteur de la petite enfance. On notera que ces conditions ne sont pas tout à fait les mêmes que celles conditionnant l’ouverture d’une micro-crèche hors d’un réseau de franchises.

Avec cette franchise de micro-crèche, le nouveau franchisé peut décider de financer aussi une partie des locaux et peut choisir un local bien agencé en fonction de la demande.