Etude Eurostaf : les distributeurs indépendants surperforment les intégrés

2012-12-11T08:00:00+02:0010.12.2012, mis à jour le 11.12.2012,


imprimer

Une étude Eurostaf publiée récemment encense la performance des commerçants indépendants de l’alimentaire face aux réseaux intégrés. Ils ont su s’adapter aux attentes des consommateurs, notamment en termes de drive et d’offre de produits locaux.

Rangée de chariots
Crédits photo : Shutterstock.com

Selon l’étude Eurostaf « Leclerc, Intermarché, Système U face aux groupes intégrés de la grande distribution » publiée ce mois-ci, les distributeurs indépendants surperforment les distributeurs intégrés et résistent bien à la crise.

Le modèle de l’hypermarché, désormais dépassé

« Dominée par le modèle hypermarché depuis les années 70, la distribution alimentaire subit de profondes mutations », indique l’étude. Principal bouleversement : le consommateur a réduit de manière importante le temps et le budget consacrés aux courses alimentaires. « Les supermarchés et le drive constituent les formats gagnants, poursuit l’étude. Dans ce contexte, les indépendants E. Leclerc, Système U et Intermarché tirent profit de leur parc de magasins orienté vers le supermarché et le petit hypermarché de moins de 6 500 m². »

En tant que patrons de leur magasin, les indépendants ont pu rapidement investir dans le drive, et ont aussi beaucoup participé à la baisse des prix, entrant dans la brèche ouverte par l’enseigne E. Leclerc, qui a fait du prix bas son étendard.

Ainsi, sur les quatre dernières années, les indépendants de la distribution alimentaire ont vu leur part de marché progresser de 4,5 %, quand celles des groupes intégrés comme Auchan et Cora ont reculé de 0,5 %.

Le local et la MDD, nouveaux leviers de croissance

Malgré le contexte économique difficile, le consommateur continue d’orienter ses achats sur les produits alimentaires locaux, particulièrement pour les produits frais. Il se tourne donc vers des enseignes ayant une grande liberté d’approvisionnement, ce qui profite aux commerçants indépendants. « Système U a fait du "produit localement" son axe fort de communication. Intermarché a renforcé ses partenariats avec les producteurs et PME avec ce même objectif », cite en exemple l’étude Eurostaf. 

Autre axe de développement, les marques de distributeurs ou MDD, qui ont depuis longtemps déjà convaincu les consommateurs : « E. Leclerc, Système U et Intermarché ont depuis longtemps investi sur leurs gammes de produits à marques distributeurs. Les marques Repères, U et les différentes signatures spécialisées d’Intermarché sont désormais bien ancrées dans les habitudes de consommation de leurs clients », confirme l’étude. Les MDD permettent surtout de fidéliser les clients, notamment grâce à un travail sur le prix très important.

Camille Prigent

Abonnement au magazine Linéaires