Devenir diagnostiqueur immobilier : la franchise ouvre la voie du succès

2011-07-28T16:37:00+02:0028.07.2011, 


imprimer

Les métiers du diagnostic immobilier ont le vent en poupe. Avec une croissance estimée à 6 % en 2011, les enseignes du secteur recrutent des entrepreneurs indépendants. Tour d’horizon d’un marché en construction.


Crédits photo : Shutterstock
Avec une croissance estimée à 6 % en 2011, les enseignes du  secteur recrutent des franchisés

Etat du marché : la Loi renforce le secteur

Dopé par les obligations légales, le diagnostic immobilier est en plein « boum ». Ainsi, selon une étude Xerfi, la croissance de la profession devrait atteindre 6 % en 2011 et 8 % en 2012. Une bonne santé qui s'explique par le maintien des transactions de logements anciens, mais surtout par la mise en place de mesures obligatoires comme le diagnostic de performance énergétique (DPE). Depuis le 1er janvier 2011, toutes les annonces immobilières doivent mentionner la performance énergétique d'un bien (à la location ou à la vente). Ce dispositif est prévu dans la Loi Grenelle 2, afin de permettre à l'acquéreur de disposer d'éléments de comparaison entre deux appartements ou maisons. Revers de la médaille, le succès du secteur attire de nombreux entrepreneurs. L'offre dépasse la demande et loi du marché oblige, les prix baissent. Les marges des entreprises souffrent également de l'arrivée sur le marché d'enseignes low-cost qui cassent les tarifs. Une tendance renforcée par l'apparition des comparateurs de prix en ligne qui entrainent un nivellement des prix obligatoire, afin de rester compétitif. Pour demeurer rentables, les diagnostiqueurs doivent miser sur la diversification de leurs sources de revenus. Cela peut passer par des activités complémentaires telles que le mesurage Loi Carrez, le constat de plomb, amiante, termite, électricité, gaz, etc., ainsi que des conseils en économies d'énergie.   


Les réseaux présents

Face à ce marché en expansion, les réseaux s'engagent. La franchise demeure le mode de développement privilégié. Agenda France (204 unités) est né en 1994 et s'est lancé en franchise en 2002. Le réseau propose une formation de 40 jours, en interne ou en externe selon les thèmes abordés. De son côté, Diagamter (110) a vu le jour en 1999 et envisage d'ouvrir 30 nouveaux cabinets entre 2011 et 2012. Le réseau choisit d'adapter sa formation en fonction du profil et des envies de ses franchisés. Defim (52), se développe depuis 2001 et propose une formation commerciale encadrée par des professionnels de l'immobilier. Ex'im (72) a été crée en 2002. Le réseau fournit à ses franchisés une formation continue en matière technique et juridique. Depuis 2007, Oméga Expertise (32) mise sur le professionnalisme de ses franchisés, acquis lors du stage d'intégration et enrichi tout au long du contrat par l'utilisation d'un logiciel. De son côté, Arliane Diagnostic Immobilier (20) se développe en licence de marque depuis 2009. En mai 2010, le réseau a mis en place un centre de formation. Le but est de préparer les membres du réseau à la certification dans 6 domaines majeurs du diagnostic immobilier : DPE, Amiante, Gaz, Électricité, Plomb et Termites. La formation se déroule une fois par trimestre avec un apprentissage composé de 217 heures théoriques et 70 heures de stage pratique. AC2i France (31) et Expert Home (24) optent, quant à eux, pour le partenariat, depuis 2007. Le premier nommé fait signer une charte à ses partenaires dans laquelle il est prévu un contrôle continu des compétences et des méthodes d'investigations lors de la réalisation des diagnostics immobiliers. Expert Home, pour sa part, mise sur le low-cost et recrute des professionnels titulaires d'un certificat de compétences délivré par un organisme agréé.


Profils recherchés 

Le métier de diagnostiqueur immobilier a longtemps pâti d'une mauvaise image. Mais le plan gouvernemental DPE, qui renforce les conditions d'obtention de la certification indispensable à l'activité, restaure la légitimité de la profession. Afin de se développer, les enseignes recherchent des candidats dotés d'un fort tempérament commercial, avec l'esprit réseau. Des capacités managériales s'avèrent nécessaires car le futur franchisé peut, selon le réseau, employer jusqu'à 10 personnes. Outre ces qualités, souvent communes à de nombreux secteurs, le diagnostic immobilier présente certaines spécificités. Une expérience dans le domaine du bâtiment s'avère souvent nécessaire. Par ailleurs, le franchisé va se déplacer chez les clients. Cela demande une certaine empathie, car il pénètre dans l'intimité de leurs clients. Le diagnostiqueur doit être capable de s'adapter à toutes les populations. Il est par ailleurs indispensable de bien connaitre le marché local et de s'impliquer dans son affaire pour réussir.


Investissement

Pour l'apport initial demandé, la fourchette est large. Le chiffre oscille entre 5 000 (AC2i France) et 300 000 euros (Defim Franchise). Entre ces deux extrêmes, la moyenne se situe entre 15 000 et 40 000 euros. Concernant le droit d'entrée, il faut compter entre 20 et 30 000 euros. L'investissement initial, hors local se trouve entre 60 et 150 000 euros selon l'enseigne. Les redevances enseigne tournent autour de 5 %. Quant à la redevance publicité, elle est généralement de 1 %.

 

Se renseigner sur le métier :

Fédérations :
- La FIDI, fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier : www.lafidi.fr
- La CFDI : confédération française du diagnostic immobilier : www.la-cfdi.fr
- La Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers de la FNAIM www.fnaim.fr
- La Fédération Nationale des Experts de la Construction et de l'Immobilier, www.fneci.org

Salons :
- Les rendez-vous du Diag Immo : prochaine édition le 25 octobre à Toulouse
- Les journées du diagnostic immobilier : dernière édition le 20 juin 2011