Actualités

Le master-franchisé de Smöoy placé en liquidation judiciaire

2017-01-04T07:19:00+02:0004.01.2017, mis à jour le 04.01.2017,


imprimer

La société Frozen Rambuteau, en charge de développer l’enseigne de yaourts glacés en France, est en cours de liquidation depuis le 23 novembre 2016.

Liquidation judiciaire frozen yogurt
Crédits photo : marisc / shutterstock.com
Image d'illustration.

Le jugement a été rendu le 23 novembre 2016 : la société Frozen Rambuteau est en cours de liquidation judiciaire. Cette entreprise est connue pour avoir obtenu la master-franchise de Smöoy en vue de développer l’enseigne espagnole, spécialisée dans les "frozen yogurts" ou "yaourts glacés" partout en France. Depuis ses débuts dans l’Hexagone en 2013, l'enseigne a cherché un master-franchisé afin d'ouvrir de premières unités et a participé, notamment, aux dernières éditions du salon Franchise Expo Paris. L'espagnol choisit finalement la société Frozen Rambuteau pour développer sa marque. Un magasin pilote a été ouvert en plein cœur de Paris, rue Rambuteau, et un franchisé a inauguré un kiosque à Strasbourg, dans la galerie marchande du centre commercial Rivetoile. Ces deux points de vente ont ouvert leurs portes début 2016.

Les yaourts glacés, un marché qui peine à démarrer

Mais l’Hexagone semble se montrer quelque peu frileux en ce qui concerne le marché des yaourts glacés. Surfant sur un effet de mode qui gagnait l’Europe, et notamment l’Espagne où plusieurs centaines de magasins spécialisés sont implantés, de nombreuses enseignes étrangères se sont lancées à la conquête de la France, en particulier en franchise. A commencer par le leader en nombre de points de vente, l’américain Tutti Frutti, qui compte près de 800 unités réparties dans une cinquantaine de pays. L’enseigne a en effet ouvert ses premières franchises françaises entre 2014 et 2015 à Paris, Bordeaux et Toulouse. L’espagnol LlaoLlao – une centaine de boutiques dans 13 pays – s’est également lancé en franchise récemment dans l’Hexagone et compte, aujourd’hui, six magasins, dont deux sont installés à Paris. L’italien Yogorino, quant à lui, a inauguré deux établissements dans la capitale, ses marchés de prédilection restant l’Italie et le Japon avec, dans chacun de ces pays, plusieurs dizaines de boutiques implantées. Plus de deux années après le lancement de ces marques en France, seuls quelques points de vente ont vu le jour.

Si certains fonctionnent bien, notamment les magasins implantés dans des zones touristiques et des galeries marchandes, l’exemple de la mise en liquidation du master-franchisé français de Smöoy, une pointure du yaourt glacé en Espagne et dans une quarantaine d’autres pays, semble prouver que le marché français se montre peu réceptif. Selon certains experts, la saisonnalité du produit explique en partie ce succès modéré. D’autres estiment que la dimension « light » que proposent ces enseignes de yaourts glacés dans le monde du snacking n’est pas encore entrée dans les mœurs des Français. Seul l’avenir dira si les enseignes parviendront à conquérir l’Hexagone comme elles ont su le faire ailleurs.

Jennifer Matas

Abonnement au magazine Linéaires