Cavistes

Nicolas goûte de nouveau à la franchise

2017-10-13T06:39:00+02:0013.10.2017, mis à jour le 13.10.2017,


imprimer

Après avoir testé ce mode de développement dans les années 1990 avant de retourner au succursalisme, ce caviste aux 510 magasins en France retente l’expérience. Nicolas veut recruter les 100 franchisés d’ici 2022.

Vins Nicolas en franchise
Crédits photo : Droits réservés

Changement de cap pour Nicolas : l’enseigne spécialisée dans la distribution de vins et spiritueux va de nouveau développer une partie de son réseau en franchise. L’objectif : recruter une centaine de franchisés d’ici cinq ans.

Devenir franchisé Nicolas

Depuis ses origines, ce caviste a toujours privilégié un développement en succursales. Ses magasins sont en effet pilotés majoritairement par des gérants mandataires non salariés, ce qui correspond à un mode de développement intégré. Seuls 50 franchisés ont été recrutés au cours des années 1990 : un test initié à l’occasion de la reprise de l’enseigne par le groupe Castel. Mais l’expérience n’est pas allée plus loin – si ce n’est à l’étranger puisque Nicolas recourt à la franchise pour se développer au Royaume-Uni (7 magasins), au Maroc (6), à l’île Maurice (2), à Madagascar (1) et au Liban (1) – et en 2010, la tête de réseau décide de stopper le développement de la franchise. Aujourd’hui, alors que le réseau recense encore une trentaine de magasins franchisés, machine arrière : Nicolas se remet à la franchise.

Pour rejoindre l’enseigne, les franchisés devront disposer d’un apport personnel minimal de 50 000 euros et préparer un business plan ainsi qu’un rapport dans lequel ils expliqueront leur projet entrepreneurial. Les candidats retenus suivront ensuite une formation initiale de quatre semaines avant d’ouvrir leur boutique. Au programme, des modules d’apprentissage à la vente, à l’œnologie, aux animations commerciales, etc.


Un mastodonte chez les cavistes

La nouvelle risque de ne pas enchanter ses concurrents franchiseurs, qui se disputent déjà un marché fortement concurrentiel. Avec ses 510 magasins en France, dont 160 à Paris, ses 38 points de vente à l’étranger et ses 300 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016, Nicolas pèse lourd dans son secteur. L’enseigne bénéficie également d’une expérience longue de deux cents ans et d’une notoriété certaine. Mais l’annonce devrait réjouir les cavistes déjà installés et à la recherche d’une enseigne connue ou les passionnés souhaitant entreprendre dans l’univers du vin. À condition de vouloir ouvrir dans une ville de taille moyenne, entre 20 000 et 50 000 habitants, sur une surface commerciale d’environ 70 mètres carrés située en centre-ville et emplacement n°1. Car la relance de la franchise chez Nicolas doit servir une stratégie bien définie : mailler plus finement le territoire en ouvrant des points de vente là où l’enseigne n’est pas encore présente.

Jennifer Matas

Abonnement au magazine Linéaires