Tendance

Les cavistes profitent d'un marché florissant

2017-09-08T06:45:00+02:0008.09.2017, mis à jour le 08.09.2017,


imprimer

Les ventes de vin se portent bien en France, au grand bonheur des enseignes spécialisées. Fortes de leur organisation en réseau, celles-ci disposent des arguments nécessaires pour convaincre de futurs entrepreneurs de les rejoindre.

Cave à vin en franchise
Crédits photo : shutterstock.com

In vino veritas. La France est le pays où l'on consomme le plus de vin dans le monde, derrière les États-Unis. Et selon les chiffres de Vin et Société – une structure qui représente les acteurs du secteur – 85 % des ménages français ont acheté au moins une bouteille en 2016. Toujours plus épicuriens, les Français ont changé leur mode de consommation ces dernières années, réduisant certes leur consommation en volume mais privilégiant la qualité. « En 2016, le marché a progressé de 3,5 %, en valeur. Dans le détail, nous avons connu une hausse de 1,9 % en grande distribution contre 5 % chez les cavistes », explique Stéphane Caramagnol, directeur d'Inter Caves. Si les réseaux de distributions du vin sont multiples (grande distribution, vente en domaine, Internet, etc.), les spécialistes ont le vent en poupe  avec un panier moyen qui s’élève en moyenne à 46 euros. Parmi les enseignes spécialisées, Nicolas jouit d'une large visibilité avec plus de 500 implantations (principalement en succursales). D'autres acteurs, développés eux sous forme de commerce organisé, poursuivent leur développement à l'instar d'Eurocave, V and B, BiboVino, Les Domaines qui Montent ou encore Cavavin et Inter Caves.

La force des réseaux

Ces réseaux de cavistes disposent de plusieurs atouts à jouer face à leurs homologues indépendants. A commencer par la richesse de leur offre. « Nous disposons de 150 fournisseurs, dont beaucoup de partenariats exclusifs, explique à ce titre Olivier Mermuys, directeur des opérations et de l'international de Cavavin. Nous cherchons sans cesse de nouvelles pépites tout en travaillant dans la durée avec les produits que nous proposons ». Dans ses 152 magasins, l'enseigne propose à ses franchisés quelque 2 000 références en commande. « Il n'y a jamais la même chose dans deux magasins. Le caviste fait ses choix, il a également la possibilité de commander à la bouteille, ce que ne pourrait jamais se permettre un indépendant », poursuit-il. La force de l'organisation en réseau réside également dans les plateformes qui permettent aux magasins d'être livrés chaque semaine. Un service « qui reviendrait trop cher à un indépendant », assure Olivier Mermuys. Une stratégie qui se retrouve dans d’autres réseaux de cavistes, comme par exemple chez Inter Caves : « la force du réseau permet au caviste de commander ses quantités par références. A l’inverse, l'indépendant s'engage sur un volume donné. Cela signifie qu’un franchisé peut prendre un carton et faire des essais, disposant ainsi d’une large flexibilité sur les choix et volumes », abonde Stéphane Caramagnol.


Développer l'activité et la relation client

Si le vin reste le produit phare d’Inter Caves avec 800 références, cette enseigne aux 100 magasins a également fait le choix de développer deux autres rayons : les bières avec 450 références ainsi que les spiritueux (750). Une polyvalence qui permet d'attirer une nouvelle clientèle et de générer du trafic dans les magasins.

Inter Caves et Cavavin ont par ailleurs une stratégie commune. Faire de la visite dans leur point de vente, un moment particulier pour les clients. « Nous souhaitons faire venir dans nos caves des personnes qui ne seraient jamais venues », prévient Olivier Mermuys. Cavavin propose ainsi le « signe œnologique », qui permet de présenter au client les vins qui lui correspondent. « Une expérience ludique qui permet de renforcer la relation client », ajoute le directeur des opérations de l'enseigne. De son côté, Stéphane Caramgnol assure qu'Inter Caves travaille son repositionnement afin de « créer de l'événement et de faire vivre la cave en créant des moments de partage avec des dégustations des vins d'une région spécifique, de cépages, d'appellations... Nous souhaitons inciter nos clients à la découverte et au voyage ».

Abonnement au magazine Linéaires