J.-F. Boucher (Mr. Bricolage) : « L’objectif de la vente en ligne consiste à générer du trafic pour nos affiliés »

2012-09-14T16:32:00+02:0014.09.2012, 


imprimer

Avec l’acquisition de 75 % du capital du site Le Jardin de Catherine, le groupement Mr. Bricolage entend relancer sa croissance. Sa nouvelle stratégie multicanal vise à accroître le trafic dans les magasins. Entretien avec Jean-François Boucher, président-directeur général du groupe.


Crédits photo : Droits Réservés
Jean-François Boucher, président directeur général du Groupe Mr. Bricolage.

Magasins, sites de vente sur Internet ou sur mobile,…tous les supports de vente sont pris d’assaut par les consommateurs. C’est un constat sur lequel Mr. Bricolage entend bien rebondir. L’acquisition de la société Le Jardin de Catherine, qui exploite les sites internet le-jardin-de-catherine.com et la-maison-de-catherine.com, est la pierre angulaire de la nouvelle stratégie du groupement. « Le groupe va bénéficier des 13 millions de visiteurs uniques du Jardin de Catherine, auxquels vont être additionnés 10 millions de visiteurs uniques du site de Mr. Bricolage », souligne Jean-François Boucher, président-directeur général de Mr. Bricolage.


Une stratégie multicanal

Cependant, l’objectif de l’acquisition est plus large : la technologie, les compétences et le savoir-faire ainsi obtenus pourront être dupliqués pour la réalisation du site de vente en ligne Mr. Bricolage. Celui-ci sera décliné magasin par magasin dans les deux prochaines années, afin d’orienter les clients vers le point de vente le plus proche. Couplée à la vente en ligne, la politique de maillage du territoire, avec près de 550 points de vente en France, permettra aux magasins des affiliés de devenir points relais : ils pourront ainsi recevoir les commandes des clients internautes. « Plus de 80 % des clients préparent leurs achats sur Internet et 95 % de ces clients finissent par acheter en magasin. Notre objectif est de générer du trafic pour nos affiliés et leur permettre de capter plus facilement les clients qui préparent leurs achats en ligne et les finalisent en magasin », explique Jean-François Boucher. Cette stratégie multicanal repose sur la proximité et le maillage du territoire : la mise en place de la vente en ligne continuera à favoriser le développement de l’enseigne en termes de points de vente.


Ventes complémentaires

L’avantage pour l’affilié ne se limite pas à la stimulation du trafic par la vente en ligne. Les commerçants du groupement auront également la possibilité de générer des ventes croisées, ou ventes complémentaires. Cette pratique vise à identifier les besoins des acheteurs grâce aux informations récoltées sur le contenu des commandes délivrées en magasin : le vendeur pourra ainsi proposer des produits susceptibles d’intéresser le client. La prochaine étape consistera à installer des bornes dans les magasins. Accompagné par le vendeur, le client se verra proposer des produits non disponibles en magasin, mais présents sur le site internet. Ces installations permettront aux commerçants de proposer des produits haut de gamme sans avoir à les garder en stock. En termes de chiffre d’affaires, le profit de ces ventes ira également au magasin.