Santé

Pharmacies et parapharmacies : la force des réseaux

2017-02-20T07:44:00+02:0020.02.2017, mis à jour le 20.02.2017,


imprimer

A première vue, les parapharmacies et encore moins les pharmacies ne semblaient vouées au commerce en réseau. Mais avec l'évolution des consommateurs, l'union fait aussi la force dans ce secteur.

Parapharmacies en franchise
Crédits photo : shutterstock.com

« Mutualiser les moyens est devenu indispensable à tous les commerces de détail. Les pharmacies doivent également faire évoluer leur modèle », explique Jean-Pierre Dostat, président du groupement Objectif Pharma. « Aujourd’hui, il est très compliqué de rester seul. La concurrence est exacerbée et notre métier est potentiellement “uberisable” », poursuit-il. Ainsi, les pharmacies n’échappent pas aux dernières évolutions que rencontre l’économie moderne. Même si elles sont en situation de monopole, les officines se retrouvent bousculées par les ventes sur Internet. Autre danger, les enseignes de grandes surfaces s’intéressent fortement à ce secteur, bloquées pour l’instant sur le plan légal. Le métier doit donc se réinventer tout en prenant en compte le cadre législatif.


La franchise interdite pour les pharmacies

En France, les magasins franchisés sont interdits aux pharmacies en raison du principe d’indivisibilité de la propriété et de l’exploitation d’une officine (Art. L5125-17 du code de la santé publique). Le groupement est donc le modèle privilégié. Objectif Pharma a lancé son enseigne Wellpharma, et d’autres se développent également sur le même modèle, par exemple Lafayette Pharmacie ou Pharmabest. « Les pharmacies doivent se rendre indispensables et s’adapter aux modes de consommation et à l’évolution des consommateurs », plaide Jean-Pierre Dostat. Wellpharma a donc vu le jour sur ces bases-là. Aujourd’hui, le réseau compte 104 pharmacies sous enseigne.


Changer l’image des pharmaciens

« Le but est d’offrir une meilleure prise en charge de la santé en s’adaptant aux changements. Nous sommes dans une démarche collaborative avec les clients, mais également éthique et sensorielle », dévoile Régine Martin, directrice générale de Wellpharma. Au-delà de son organisation structurelle, Wellpharma mise beaucoup sur la relation client afin de sortir du cadre professoral que pouvait revêtir le métier. « Nous avons mis en place ce que nous appelons le “Crowdpharma” avec une communauté de clients, un club qui permet un vrai échange. » Le réseau recrute et entend atteindre la barre des 200 pharmacies sous enseigne à la fin de l’année, avec un objectif de 500 unités à moyen terme. Comme pour les autres réseaux, ce sont surtout de jeunes pharmaciens qui s’inscrivent dans ces projets.


Les parapharmacies, un véritable enjeu

Activité voisine, la parapharmacie joue également la carte du développement en réseau. Cette fois, sans contrainte légale. Secteur porteur, il aiguise les appétits. Fort de son concept de « beauté globale », le groupe Beauty Sucess mise sur « le plaisir avec les parfumeries, le bien-être avec les instituts, et la santé avec les parapharmacies », présente son président, Philippe Georges. Si le groupe périgourdin a d’abord développé en propre son activité de parapharmacie dès 2007, la vitesse supérieure a été enclenchée avec l’acquisition du réseau Tanguy il y a moins de deux ans. « J’étais à la recherche d’un réseau et Tanguy nous correspondait parfaitement. Nous travaillons en partenariat avec lui, et Beauty Success en est devenu le franchiseur pour le développement. Chacun apporte son savoir-faire », détaille Philippe Georges. Le groupe compte désormais 30 parapharmacies à travers la France. « Cela nous ouvre des perspectives nouvelles, aussi bien pour le groupe Beauty Success que pour nos clients et nos franchisés », poursuit le dirigeant. La relation client est, là aussi, au cœur du développement : « C’est une activité porteuse qui permet de véhiculer nos valeurs. Nous accompagnons le client dans ses besoins et faisons tout pour répondre à ses attentes. Avec nos différentes activités, il y a une approche commune qui permet aux clients de trouver des produits et des activités complémentaires », conclut-il. La santé alliée au bien-être devient un véritable enjeu pour les professionnels et, plus que jamais, le regroupement en réseau semble nécessaire.