Entretien auto

Tout roule pour Point S à l’international

2017-05-29T06:58:00+02:0029.05.2017, mis à jour le 29.05.2017,


imprimer

La coopérative française multiplie les partenariats et ouvre de plusieurs dizaines de nouveaux centres partout dans le monde. Le dernier en date, un accord entre le réseau italien T.S.C et Point S Italie a fait grimper les nombre d’unités du réseau à 55 dans le pays.

Point S à l'international
Crédits photo : Droits réservés

Depuis sa création en 1971, le groupement Point S, spécialisé dans le pneumatique puis l’entretien auto, a pris son envol au-delà du territoire français, où il compte 480 points de vente. Un cap stratégique que le réseau a décidé de maintenir ces prochaines années en renforçant davantage sa présence à l’international.

3 400 centres dans 32 pays

C’est véritablement à l’étranger que cette coopérative réalise la plus grande partie de son chiffre d’affaires – qui s’élevait en 2016 à 2,5 milliards d’euros. Avec près de 3 000 centres implantés dans 31 pays (hors France), Point S affiche un maillage international à faire pâlir d’envie nombre de ses concurrents. Le réseau est en effet implanté sur quatre continents et notamment dans des pays clefs tels que les États-Unis, le Canada ou encore l’Inde et l’Afrique du Sud. Une stratégie résolument tournée vers l’international qui a débuté dès 1988, avec les premières ouvertures européennes. Italie, Autriche, Allemagne… Le groupement grandit vite, ce qui implique de créer dès 2004 Point S Development, un département spécialisé dans la gestion de la stratégie marketing et d’internationalisation. Depuis, les ouvertures à l’étranger s’enchaînent et, chaque année, de nouveaux pays rejoignent le tableau de chasse de Point S.


Une stratégie bien huilée

Pour grandir vite et bien à l’étranger, Point S a mûri son modèle de développement, évitant ainsi toute erreur de débutant. Selon le pays visé, le pneumaticien opte soit pour la licence de marque – une stratégie permettant de rallier des réseaux existants comme cela a pu être le cas en Italie ou en Pologne –, soit pour la master-franchise.

Dans ce dernier cas, le groupement sélectionne un partenaire et lui confie la lourde charge de développer efficacement le réseau, l’un de ses objectifs étant notamment d’atteindre les 5 % de parts de marché dans le pays concerné. C’est sous ce modèle que Point S se développe aux États-Unis (600 points de vente), au Maroc (arrivée en 2016, l’enseigne vise les dix centres d’ici fin 2017) ou encore en Inde (100 unités devraient ouvrir ces prochaines années).


L’Asie, une conquête à mener

La conquête internationale de Point S ne pouvait être parfaite sans le marché asiatique, réputé comme l’un des plus complexes à pénétrer et pourtant considéré comme l’un des plus porteurs, en particulier dans le domaine de l’entretien auto – sur le seul marché chinois, le plus grand parc automobile du monde, près de 28 millions de véhicules ont été vendus en 2016, d’après l’Association des constructeurs automobiles de Chine. Pour s’implanter durablement sur ce marché, Point S a choisi la master-franchise : fin 2016, le réseau a ainsi noué un partenariat avec GIIB Group, l’un des poids lourds de la fabrication de composés de gomme et spécialiste du rechapage de pneus en Asie, pour développer l’enseigne en Malaisie. Dans la même période, un autre accord a été conclu avec trois partenaires régionaux, Deviate Enterprises, GIAAN International et Tyrekada en vue de développer le réseau en Inde.

Afin de piloter au mieux son développement sur un territoire encore peu connu, Point S a choisi d’ouvrir un bureau à Singapour en début d’année. Son rôle : s’assurer de la bonne coordination entre toutes les activités et tous les centres de l’enseigne sur le continent asiatique.

Cette stratégie de conquête internationale ne signifie pas pour autant que le groupement délaisse son développement dans l’Hexagone : fin mars, Point S annonçait par exemple l’ouverture de cinq nouveaux centres en région parisienne, à Neuilly-sur-Marne, Épinay-sur-Seine, Villepinte, Morangis et Saint-Maur-des-Fossés. Au total, une soixantaine d’ouvertures sont prévues en France cette année.

Jennifer Matas