Tendance

La literie, locomotive du meuble en France

2017-11-03T06:00:00+02:0003.11.2017, 


imprimer

Ce segment reste le plus porteur du marché de l’ameublement avec des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : une croissance de 4 % et 5,5 % en 2015 et 2016 et un chiffre d’affaires total qui devrait atteindre les 1,4 milliard d’euros en 2019.

Marché du lit
Crédits photo : shutterstock.com

Un Français sur trois souffre de troubles du sommeil et 63 % ne sont pas satisfaits de leur sommeil, selon une enquête publiée en mars 2017. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces chiffres, et la literie apporte des réponses. Changer régulièrement de matelas et opter pour un lit plutôt haut de gamme permettent de favoriser un sommeil de qualité.


Regain de croissance

En croissance continue ces dernières années, le marché de la literie a en effet vu son activité croître de 4 % en 2015 et de 5,5 % en 2016. D’après une étude Xerfi* publiée début octobre, cette tendance devrait se poursuivre. « Ce segment progressera encore de 3,3 % par an en moyenne pour dépasser 1,4 milliard d’euros en 2019 », note le panéliste, qui ajoute : « Le niveau des transactions immobilières, l’embellie du pouvoir d’achat mais aussi le renouvellement plus fréquent des matelas et des sommiers des foyers français laissent en effet un véritable potentiel de croissance au marché de la literie. »


Un grand nombre d’acteurs

De tels chiffres attirent forcément de nombreux concurrents. D’ailleurs, les spécialistes ne s’y sont pas trompés et se pressent au portillon. En 2016, Darty et Habitat se sont mis à vendre de la literie et fin octobre Conforama, le premier groupe français d’ameublement, a racheté un réseau de franchise spécialisé dans la literie haut de gamme : Mon Lit et Moi. L’objectif : se faire une place sur le marché de la literie premium et profiter de cette manne que représente le secteur.

Ces quelques exemples illustrent l’intérêt croissant des acteurs du meuble pour la literie. Les gros distributeurs comme Conforama, But ou Ikea se partagent déjà 50 % du marché, mais cela ne leur semble pas encore assez. L’autre moitié est détenue par les réseaux spécialistes tels que La Maison de la Literie (300 points de vente), Litrimarché (100 magasins) ou encore La Compagnie du Lit (75 unités). Ceux-ci misent sur leur expertise dans le domaine du sommeil pour résister face à la grande distribution. « Ces enseignes peuvent par exemple se démarquer en proposant des solutions personnalisées et un enrichissement de l’expérience client grâce aux configurateurs 3D installés dans de nouveaux espaces conseil, ou encore en renforçant leur présence sur Internet », avance Xerfi. Autre enjeu de taille : l’ouverture de nouveaux magasins afin de mailler finement le territoire et ainsi contrebalancer la forte présence et la notoriété des géants du meuble.

*Étude Xerfi, « Le marché et la distribution de literie – Offensives des généralistes du meuble, révolution du « bed in box » : quelles perspectives pour le marché et le jeu concurrentiel d’ici 2019 ?», octobre 2017.

Jennifer Matas