Ameublement

Calligaris vise les 80 magasins en France

2017-01-11T08:57:00+02:0011.01.2017, 


imprimer

Sur un marché du meuble en berne, l’italien Calligaris affiche une croissance de 15 % dans l’hexagone. D’ici deux ans, le réseau devrait avoir terminé de mailler le territoire grâce au partenariat.

Calligaris
Crédits photo : Droits réservés
Magasin à Paris.

Alors que le marché de l’ameublement-décoration n’a que timidement progressé depuis 2010 (+0,2 % de croissance entre 2010 et 2015 selon une étude Xerfi-Precepta*), pour atteindre les 27,5 milliards d’euros fin 2015, certains acteurs tirent leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de l’italien Calligaris. Présent sur le marché français depuis plus de trente ans, ce fabricant distribue des meubles design dans près de 90 pays via un réseau de 400 points de vente environ. Depuis le début des années 2000, la marque a décidé de se développer en partenariat dans l’hexagone afin de densifier son réseau, auparavant uniquement composé de distributeurs multimarques. Aujourd’hui, les meubles Calligaris sont distribués dans 61 magasins en nom propre aux quatre coins de la France et le chiffre d’affaires français de l’enseigne a enregistré une croissance de 15 % en 2016, à 11 millions d’euros.


Guillaume Renault, Calligaris
Crédits photo : Droits réservés
Guillaume Renault, Calligaris.


Un positionnement efficace

Ce succès, le directeur France, Belgique et Luxembourg de la marque l’explique par un positionnement qui trouve un large écho auprès des consommateurs. « Callagaris est une enseigne de "smart design" à prix relativement accessibles », assure en effet Guillaume Renault. En résumé, l’enseigne mise sur un bon rapport qualité-prix et un savoir-faire reconnu et qui date de 1923 pour se démarquer du jeu concurrentiel international. Calligaris mise également sur un service en magasin de qualité. L’accent est particulièrement mis sur la formation des équipes de vente afin de conseiller au mieux la clientèle.


Mailler le territoire d’ici 2019

En 2016, Calligaris a ouvert 10 nouveaux magasins en France, portant à 61 le nombre de points de vente total. A terme, l’enseigne souhaite atteindre entre 80 et 90 boutiques et ainsi mailler parfaitement le territoire. « Un objectif que nous devrions atteindre d’ici deux ans », précise Guillaume Renault. Trois formats de magasins sont accessibles aux futurs partenaires : le studio, avec une surface de vente d’environ 80 mètres carrés, la galerie, avec 150 mètres carrés prévus et le magasin mono-marque, dont la surface de vente peut atteindre les 400 mètres carrés. « Une fois que nous aurons ouvert tous les points de vente nécessaires, nous nous attacherons à faire grandir davantage le chiffre d’affaires de chacun d’eux », ajoute le directeur de la marque sur les marchés français, belge et luxembourgeois. « Les studios deviendront des galeries, les galeries des magasins mono-marques. Et pour faire progresser les recettes de ces derniers, plusieurs plans d’action sont déjà à l’étude », poursuit Guillaume Renault. Le numérique et la communication sont des pistes que la marque souhaite notamment suivre ces prochaines années.

*Etude Xerfi-Precepta, « La distribution d’ameublement-décoration à l’horizon 2020 – reconfiguration du jeu concurrentiel : quels sont les véritables leviers de croissance ?», septembre 2016.

Jennifer Matas