Découverte

B. Chaix (Etoffes et Canapés) : « Nous proposons des services encore rares dans la profession »

2010-02-01T12:10:00+02:0001.02.2010, 


imprimer

Face à un consommateur exigeant et internaute, Etoffes et Canapés propose des solutions d’ameublement en cœur de ville. Avec une qualité de service inaccessible en ligne.

Etoffes et Canapés
Crédits photo : F.Michelier
Etoffes et Canapés propose des solutions d’ameublement en cœur de ville.

Définition du concept ?

Le socle de l’activité repose sur le tissu d’ameublement et les canapés. Nous avons développé notre offre au mobilier de complément, aux luminaires et aux objets cadeaux. La force du concept réside dans notre choix d’implantation. Nous proposons nos produits en plein cœur de ville, alors qu’habituellement les clients doivent se déplacer dans les zones commerciales pour trouver ce genre d’offre.

Ensuite, la directive est mettre le consommateur au centre de tout : du choix des produits à l’agencement du magasin. Par exemple, nous intégrons les produits dans leur univers. Nous reconstituons les pièces de la maison afin que le client se sente comme chez lui et visualise immédiatement notre produit dans son intérieur. Par ailleurs, nous proposons des services encore rares dans notre profession comme les visites à domicile, la livraison et la pose.

A Nice, nous possédons une surface de vente de plus de 200m². Nous réactualisons nos collections en fonction des nouvelles tendances. L’enseigne répond à un besoin de qualité, de choix et de proximité des consommateurs urbains.


Raisons de votre succès à Nice ?

Nous nous sommes installés à Nice durant une période difficile : les travaux du tram. Pourtant notre activité a trouvé son public. Au bout de deux ans il y avait une vraie attractivité. Les gens de passages nous demandaient s’il existait d’autres boutiques ailleurs. L’idée de décoration et d’ameublement au cœur de la ville séduit. Nous avons su répondre à une demande en orientant notre travail sur une qualité de conseil et en proposant toujours de nouveaux produits. Il ne faut jamais de décalage entre l’offre et la demande. Sinon on perd toute crédibilité devant les clients.


Pourquoi se développer en franchise ?

La franchise répond aux attentes des clients et des entrepreneurs. Aujourd’hui, nombreux commerçants de proximité négligent, par manque de temps ou de volonté, de travailler sur l’image, la communication et le marketing. Notre enseigne leur offre une idée et un concept déjà éprouvés. Et notre modèle présente la caractéristique d’être duplicable.


Comment construisez-vous votre développement ?

Nous avons lancé notre premier franchisé en juillet 2007 à Orléans. Aujourd’hui, nous sommes présents à Chalon-sur-Saône, Antibes, Limoges et Nantes. Nous progressons sur une base de deux ouvertures par an. Pour 2010, nous avons presque concrétisé les deux implantations, dans le Var et l’autre dans l’Est de la France.

Le contrat comprend un approvisionnement exclusif, la mise à disposition de l’image et un impératif sur l’apparence des magasins. C’est à Nice que nous gérons le système informatique, les stocks et les fichiers clients.

Dans le suivi, nous axons beaucoup sur la formation. Nous obligeons nos franchisés à suivre 2 formations par an. L’accueil en magasin joue beaucoup dans la reconnaissance de la marque, tout comme la qualification et la motivation des vendeurs. En termes d’accueil, de fidélisation il ne faut rien laisser passer. Nous distribuons des questionnaires de satisfaction à la livraison afin de toujours progresser. Je me déplace dans les différents points de vente. Nous échangeons avec le franchisé, nous refaisons les vitrines avec un spécialiste. Aujourd’hui, dans les magasins, nous avons un vrai rôle de conseil auprès des clients. Le consommateur peut tout trouver sur internet. A nous d’apporter de l’information et des services qui n’existent pas sur la toile.